NOUVELLES

L'Iran et la Grande-Bretagne renouent des relations directes (officiel)

20/02/2014 09:20 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

L'Iran et la Grande-Bretagne ont officiellement renoué jeudi des relations diplomatiques directes mettant fin au régime de protection des intérêts par un pays-tiers en vigueur depuis la fin 2011, a annoncé un haut diplomate iranien.

"A partir d'aujourd'hui, les relations entre la Grande-Bretagne et l'Iran sont renouées au niveau des chargés d'affaires non-résidents", a affirmé le ministre adjoint des Affaires étrangères, Majid Takht-Ravanchi à l'agence Isna.

Il a ajouté que les drapeaux nationaux avaient été hissés sur les représentations diplomatiques à Londres et Téhéran.

"Aujourd'hui le Royaume-Uni a mis fin aux accords formels de Puissance protectrice en Iran. Nous poursuivrons nos relations directement à travers des chargés d'affaires non-résidents", a confirmé le ministère britannique des Affaires étrangères sur son compte Twitter.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole du ministère a indiqué ne pas avoir d'informations concernant l'ambassade d'Iran à Londres.

L'ambassade d'Iran à Londres avait été fermée en réponse à la mise à sac de la représentation britannique à Téhéran en novembre 2011 par des manifestants qui protestaient contre l'annonce de nouvelles sanctions de Londres contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé.

Mais les deux pays n'avaient pas formellement rompu leurs relations. Oman représentait jusque-là les intérêts iraniens en Grande-Bretagne et la Suède était chargée des intérêts britanniques en Iran.

Londres et Téhéran avaient opéré un rapprochement après l'élection en juin 2013 du président iranien Hassan Rohani, un modéré.

En novembre, les deux pays avaient nommé un chargé d'affaires non-résident pour préparer la reprise des relations diplomatiques. Le diplomate britannique Ajay Sharma s'est déjà rendu trois fois en Iran.

A Londres, son homologue iranien Hassan Habibollah-Zadeh a remercié Oman pour s'être occupé des intérêts iraniens pendant deux ans, lors d'une cérémonie dans les locaux de l'ambassade, selon l'agence officielle Irna.

str/cyj/sw

PLUS:hp