NOUVELLES

Le meurtre de 23 soldats pakistanais par les talibans a été commis "sur le territoire afghan" (Islamabad)

20/02/2014 09:09 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

Le meurtre récent de 23 soldats par les talibans pakistanais, à l'origine de la suspension des pourparlers de paix entre le gouvernement d'Islamabad et les insurgés, a été commis "sur le territoire afghan", a déploré jeudi le ministère pakistanais des Affaires étrangères.

Dans la nuit de dimanche à lundi, une faction du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), un regroupement de factions islamistes armées, a annoncé avoir tué 23 paramilitaires des Frontier Corps (FC) en représailles aux "exécutions extrajudiciaires" de nombreux détenus talibans ayant eu lieu, selon elle, dans les prisons pakistanaises.

A la suite de cette annonce, les émissaires du gouvernement ont suspendu les négociations de paix avec les médiateurs de la rébellion, sans toutefois abandonner le processus de paix relancé à la fin janvier afin de mettre un terme à près de sept ans d'insurrection islamiste armée au Pakistan.

"Le Pakistan a exprimé son vif mécontement et ses inquiétudes au gouvernement afghan à propos du meurtre brutal de 23 membres des FC sur le sol afghan", a déclaré jeudi dans un communiqué le chef de la diplomatie pakistanaise, Sartaj Aziz.

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif avait dénoncé cette semaine des exécutions de soldats par les talibans sans toutefois confirmer que 23 d'entre eux avaient été tués comme annoncé par les talibans, et sans montrer du doigt l'Afghanistan voisin.

Les autorités pakistanaises soupçonnent des factions du TTP de se réfugier en Afghanistan pour échapper aux attaques de l'armée. Mais il est rare que les autorités à Islamabad affirment que des soldats capturés par les rebelles ont été transportés et tués en Afghanistan.

Les autorités afghanes accusent pour leur part le Pakistan de servir de refuge aux talibans afghans qui espèrent reprendre le pouvoir à Kaboul après le retrait des forces de l'Otan à la fin de l'année.

En représailles au meurtre de ses 23 soldats, l'aviation pakistanaise a bombardé jeudi des fiefs des talibans dans le nord-ouest du pays tuant 15 insurgés, d'après des sources sécuritaires.

gl/sym

PLUS:hp