NOUVELLES

L'Allemagne arrête trois anciens gardes présumés d'Auschwitz

20/02/2014 01:28 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

BERLIN - La police allemande a perquisitionné jeudi les domiciles de neuf hommes soupçonnés d'avoir agi comme gardes au camp de concentration d'Auschwitz, pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Trois d'entre eux ont été arrêtés pour complicité pour meurtre.

L'Allemagne avait relancé sa recherche d'anciens criminels de guerre nazis après la condamnation de John Demjanjuk, qui avait été reconnu coupable simplement pour s'être trouvé à Auschwitz, sans preuve qu'il ait participé à un meurtre précis.

Les trois hommes arrêtés jeudi sont âgés de 88, 92 et 94 ans, et ils habitaient tous l'État de Baden Wuerttemberg, dans le sud-ouest de l'Allemagne. Ils ont été transférés vers un hôpital pénitentiaire, a révélé la porte-parole du procureur de Stuttgart, Claudia Krauth.

Elle a ajouté que les responsables ne disposent pas de preuves suffisantes pour arrêter trois autres suspects âgés de 90, 91 et 94 ans.

Mme Krauth a indiqué que des documents provenant de l'époque nazie ont été saisis, sans fournir plus de détails.

Cinq hommes ont refusé de commenter, mais le suspect de 88 ans a reconnu avoir travaillé comme garde à Auschwitz. Il a toutefois nié tout crime.

Les procureurs de Francfort ont révélé que d'autres documents ont été saisis aux domiciles de deux autres suspects, âgés de 89 et 92 ans, dans l'État voisin de Hesse. Ces deux suspects n'ont pas été arrêtés.

En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la police a perquisitionné l'appartement d'un homme de 92 ans qui a admis avoir été un garde d'Auschwitz, mais qui nie lui aussi tout crime. Aucun document compromettant n'a été retrouvé pendant cette perquisition.

PLUS:pc