NOUVELLES

La presse syrienne accuse Amman d'attiser la rébellion dans le sud

20/02/2014 07:05 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

La presse syrienne a accusé jeudi la Jordanie de vouloir attiser le front de la rébellion dans le sud du pays avec l'appui des États-Unis et de l'Arabie saoudite, après l'échec des pourparler de Genève.

"Le front sud est aujourd'hui le plus en vue depuis que ce sujet a été largement discuté sous l'égide du palais royal jordanien. Le rôle de la Jordanie, en coordination avec les services de renseignements américains, saoudiens et israéliens, avec une aide des pays du Golfe, n'est plus un secret", affirme le quotidien gouvernemental As-Saoura.

Les rebelles implantés dans le sud de la Syrie s'apprêtent à lancer une offensive d'envergure sur la capitale Damas, selon les belligérants.

Et des milliers d'autres entraînés en Jordanie depuis plus d'un an par les États-unis et d'autres pays occidentaux vont participer à cette opération, selon des sources au sein du régime et de l'opposition.

"Les signes de la présence officielle jordanienne dans l'escalade américaine après le deuxième round de Genève sont de plus en plus visibles", poursuit as-Saoura, en référence aux négociations entre régime et opposition qui se sont achevées le 15 février sans aucun résultat.

Le président américain Barack Obama avait déclaré la semaine dernière en recevant le roi de Jordanie Abdallah II qu'il voulait accroître la pression sur le régime syrien.

Et le journal de mettre en garde le royaume hachémite. "L'adage dit que celui qui joue avec le feu va se brûler les doigts. Que dire alors de celui qui allume le feu ?".

rim-rd/sk/vl

PLUS:hp