NOUVELLES

La grippe frappe surtout les 18-64 ans cette année aux Etats-Unis

20/02/2014 01:00 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

La grippe frappe surtout cette année aux Etats-Unis les 18-64 ans, avec un taux d'hospitalisation de 61% contre environ 35% l'année dernière, selon un rapport des autorités sanitaires publié jeudi.

Les personnes de 25 à 64 ans ont compté pour 60% des décès dus à la grippe --contre 18%, 30% et 47% respectivement pour les trois saisons précédentes de grippe, précisent les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Lors de la saison 2009-2010, ce groupe d'âge avait déjà représenté 63% des décès dus à la maladie.

"Les hospitalisations et les décès chez les personnes jeunes et d'âge moyen rappellent tristement que la grippe peut être grave pour tout le monde pas seulement pour les très jeunes enfants et les personnes âgées, montrant l'importance de ce faire vacciner", a souligné le Dr Tom Frieden, directeur des CDC.

"La bonne nouvelle pour cette saison, c'est que le vaccin est efficace pour protéger tout le monde dans tous les groupes d'âges", a-t-il ajouté. Le vaccin réduit ainsi d'environ 60% le risque de devoir aller consulter un médecin pour la grippe, a précisé ce médecin.

La veille sanitaire suggère que la grippe va probablement persister pendant encore quelques semaines surtout dans les régions où elle a démarré plus tard. Certains Etats qui ont connu un démarrage plus précoce de la saison de la grippe commencent à constater une diminution.

Alors que la grippe est responsable de maladies graves et de décès chaque année, la catégorie d'âge des personnes les plus affectées peut varier d'une année à l'autre.

La souche des virus de la grippe en circulation cette saison est H1N1 qui avait fait son apparition en 2009 et provoqué une pandémie. C'est la première année depuis cette pandémie que les virus H1N1 sont prédominants, indiquent les CDC.

Les centres rappellent aussi que les personnes courant le plus grand risque de complications avec la grippe sont les femmes enceintes, les asthmatiques, les diabétiques, les cardiaques et celles qui sont obèses. Les sujets âgés de plus de 65 ans et les enfants de moins de cinq ans, surtout de moins de deux ans, sont également victimes de complications.

js/mdm

PLUS:hp