NOUVELLES

La France signe un triplé historique; la Norvège gagne une 10e médaille d'or

20/02/2014 09:46 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - Pour la première fois de l'histoire olympique, la France a monopolisé un podium d'une épreuve aux Jeux d'hiver.

Jean-Frédéric Chapuis a remporté la médaille d'or en ski cross pour guider la France à un triplé historique aux Jeux de Sotchi. Arnaud Bovolenta est monté sur la deuxième marche du podium et Jonathan Midol a obtenu le bronze.

Midol a perdu l'équilibre en négociant le dernier saut avant l'arrivée, a chuté et glissé jusqu'à la ligne mais il a néanmoins mérité la médaille de bronze puisque l'autre finaliste, le Canadien Brady Leman, avait auparavant chuté.

Les trois Français ont pris la pose sur le podium: Chapuis avec son dossard vert, Bovalenta en bleu et Midol en jaune. Ils ont toutefois brandi le drapeau tricolore français — bleu, blanc, rouge.

La journée a aussi été lumineuse en hockey féminin pour les Canadiennes, qui ont battu leurs grandes rivales des États-Unis en finale.

Le Canada a comblé un écart de deux buts avec 3:26 à faire en troisième pour finalement vaincre les Américaines en prolongation, sur le deuxième but du match de Marie-Philip Poulin. L'unifolié signait ainsi son quatrième titre olympique consécutif, en hockey féminin.

Poulin, qui disputait le tournoi malgré une blessure à la jambe, a complété le jeu de Laura Fortino avec le Canada en avantage numérique. Son tir des poignets a surpris la gardienne Jessie Vetter, qui était hors position.

En patinage artistique, la jeune Russe Adelina Sotnikova a remporté le concours individuel, s'imposant aux dépens des championnes du monde et olympique.

La Moscovite de 17 ans, neuvième aux mondiaux l'an dernier, a totalisé 244,59 points pour obtenir la médaille d'or.

La Sud-Coréenne Yuna Kim, championne lors des Jeux de Vancouver, en 2010, a récolté l'argent, tandis que l'Italienne Carolina Kostner a complété le podium.

Kim tentait de devenir la première patineuse à défendre son titre olympique depuis Katarina Witt, reine des Jeux en 1984 et 1988.

La Russe de 15 ans Julia Liptnitskaia, brillante pour guider le pays hôte vers l'or dans l'épreuve par équipe, a chuté lors du programme court et aussi lors du programme libre, se classant cinquième.

La Norvège, une éternelle puissance aux Jeux d'hiver, a enlevé le combiné nordique par équipes, glanant une 10e médaille d'or, un sommet à ces jeux. Les Norvégiens ont terminé troisième dans le concours de saut à ski mais le spécialiste de ski de fond Magnus Moan a fait la différence dans le premier relais de la poursuite 20 kilomètres.

L'Allemagne, qui avait l'avance à l'issue du concours de saut à ski, a empoché l'argent et l'Autriche a mérité la médaille de bronze.

Joergen Graabak, champion olympique de l'épreuve individuelle mardi, a effectué le dernier relais pour la Norvège et il a eu le meilleur dans le dernier 100 mètres au sprint sur son rival allemand Fabian Riessle pour offrir à la Norvège une victoire par seulement 0,3 seconde.

En curling féminin, la Grande-Bretagne a mérité le bronze grâce à une victoire de 6-5 aux dépens de la Suisse.

Pour ce qui est de la demi-lune en ski, l'Américaine Maddie Bowman a récolté la toute première médaille d'or olympique de la discipline, battant la Française Marie Martinod en finale. Le bronze est allé à la Japonaise Ayana Onozuka. La soirée a inclus un hommage à la skieuse canadienne Sarah Burke, décédée lors d'un accident survenu à l'entraînement en 2012.

La politique a par ailleurs continué à s'immiscer dans le sport. Bogdana Matsotska, une skieuse alpine de l'Ukraine, s'est retirée des jeux afin d'exprimer son mécontentement à l'endroit du président Viktor Ianoukovitch et de sa façon de réprimer les manifestations anti-gouvernementales dans son pays.

PLUS:pc