NOUVELLES

JO-2022 - Denis Ten rêve qu'Almaty devienne la prochaine Sotchi

20/02/2014 09:15 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

Le patineur artistique kazakh Denis Ten a confié jeudi son rêve de voir les jeux Olympiques d'hiver de 2022 attribués à Almaty, sa ville natale, qui pourrait connaître ainsi selon lui la même métamorphose que Sotchi.

La ville russe "est un bon exemple de comment une ville peut changer en quelques années grâce à un événement sportif", a souligné Ten, tout frais médaillé de bronze olympique lors d'une conférence de presse pour présenter la candidature kazakhe.

Face à Oslo, Pékin, Lviv (Ukraine), et Cracovie (Pologne), les quatre villes en course pour les Jeux de 2022, elle entend convaincre l'instance olympique qu'elle est digne désormais d'accueillir le grand rendez-vous, après avoir organisé les Jeux asiatiques d'hiver de 2011.

"Les infrastructures que nous avions promises dans notre dossier de candidature, nous les avons déjà construites", a déclaré le secrétaire général du comité olympique kazakh Timur Dossymbetov. Selon lui, huit des dix sites prévus dans le dossier sont déjà fonctionnels et les deux autres seront construits Jeux ou pas.

Andreï Kryukov, un des représentants de la ville, a présenté Almaty comme "une ville de montagne qui convient parfaitement à l'organisation des Jeux d'hiver". Mais c'est aussi, a-t-il assuré, "la ville de l'amour", où sont célébrés 12.000 mariages et 24.000 naissances par an.

L'ancienne capitale du Kazakhstan avait déjà postulé pour les Jeux de 2014, mais avait été recalée, en 2006, dès la première étape de sélection par le Comité international olympique (CIO).

stp/ep

PLUS:hp