NOUVELLES

JO-2014 - Ski alpin - Slalom dames: Shiffrin contre Schild

20/02/2014 05:38 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

Décontenancée par sa cinquième place mardi en géant, l'Américaine Mikaela Shiffrin, pas encore 19 ans, désire d'autant plus décrocher l'or olympique du slalom, vendredi à Rosa Khoutor.

D'une génération l'autre, l'Autrichienne Marlies Schild, 33 ans, veut aussi cette apothéose à une longue carrière.

Paradoxalement, c'est la "teenager", championne du monde à 17 ans, qui serait la plus déçue des deux en cas d'échec dans cette quête de l'or. Même si la skieuse du Colorado peut espérer encore participer à trois, voire quatre éditions des Jeux.

Mais Miss Shiffrin est pressée. "Je désirais vraiment l'or du géant et pensais que cela allait arriver. Que ma première victoire dans la spécialité serait aux Jeux de Sotchi", a-t-elle indiqué, entre candeur et assurance.

Il reste à la demoiselle, formée dans une académie du Vermont, le slalom, sa discipline de prédilection. Elle y a obtenu trois victoires en Coupe du monde et également une deuxième place cette saison.

Schild avait pris le bronze du slalom aux Jeux de 2006 et l'argent quatre ans plus tard, battue par l'Allemande Maria Riesch. "Alors l'or? Bien sûr que je le désire. Mais je ne me considère pas comme favorite", indique la Salzbourgeoise. Une médaille olympique de plus, qui serait alors la quatrième, et Schild deviendrait la première slalomeuse à monter sur les podiums de trois Jeux différents.

"Il faudra deux manches parfaites. Je ferai le maximum mais je ne suis pas stressée, je ne ressens pas de pression", ajoute l'Autrichienne, la plus riche en slaloms de l'histoire de la Coupe du monde, avec 35 succès.

Riesch, devenue Höfl-Riesch depuis son mariage, a défendu victorieusement, il y a dix jours, son titre en super-combiné. Il lui sera plus difficile de faire de même en slalom.

Sa dernière victoire entre les piquets serrés remonte au 10 novembre 2012, sur la +Noire+ de Levi, sa piste.

A Rosa Khoutor, la Bavaroise, qui a manqué le géant pour soigner un mal de gorge, va trouver plus de pente qu'en Finlande. "Si Maria prend le départ, elle a toujours une chance de médaille. Dans chaque discipline, elle a une chance", souligne son entraîneur Thomas Stauffer. Et d'ajouter: "Mais il y a toujours plus de filles en mesure de monter sur le podium qu'on ne le pense."

"Maria est une véritable championne, capable de briller sur tous les tableaux, en Coupe du monde, aux Mondiaux, aux JO", souligne, admirative, Mikaela Shiffrin.

-Suédoises revanchardes-

Passées à côté du sujet en géant, les Suédoises disposent d'une seconde chance samedi. Lauréate du slalom de Kranjska Gora (Slovénie), le dernier en Coupe du monde avant les Jeux, Frida Hansdotter a mis un terme à une série de huit places de deuxième sur le circuit majeur. "Tout arrive", sourit la blonde de Norberg.

Déjà double championne olympique (descente et géant), la Slovène Tina Maze vise logiquement un autre podium.

Entraîneur des Scandinaves, Christian Thoma, un des nombreux techniciens du Haut-Adige à s'être expatrié, compte aussi sur Maria Pietilae-Holmner pour succéder à Anja Paerson, sacrée dans la discipline technique aux JO-2006.

Enfin, Nastasia Noens fait partie des outsiders à prendre en considération. "Le chemin a été un peu long pour revenir compétitive. Mais les dernières courses se sont bien passées", rappelle la Française.

asc/mam

PLUS:hp