NOUVELLES

Jennifer Jones rafle la médaille d'or en curling féminin aux Jeux de Sotchi

20/02/2014 06:45 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - La skip canadienne Jennifer Jones n'aurait pu choisir moment plus opportun pour connaître la meilleure semaine de sa carrière.

Jones a remporté la médaille d'or en curling en vertu d'une victoire de 6-3 face à la Suède, ce qui lui a permis de compléter son parcours parfait avec succès, jeudi.

Un vol de deux points au neuvième bout a scellé l'issue de la rencontre face à la skip Margaretha Sigfridsson.

Jones a maintenant ajouté l'or olympique au titre de championnat du monde acquis en 2008 et à ses quatre triomphes canadiens. Jones a couronné un tournoi olympique parfait pour son équipe avec une 11e victoire consécutive. Avec cet exploit, elle a imité le skip canadien Kevin Martin, qui a déjà remporté l'or olympique en conservant une fiche parfaite au cours du tournoi.

«C'est fou. C'est un rêve devenu réalité, a-t-elle dit. C'est incroyable. Nous avons connu la meilleure semaine de notre vie. Nous sommes médaillées d'or.»

Il s'agit d'une première médaille d'or olympique en curling féminin depuis le triomphe de Sandra Schmirler aux Jeux de Nagano en 1998.

«Bien sûr, c'est décevant, a dit Sigfridsson. Je sais que nous avons gagné l'argent, mais nous avons perdu l'or.

Plus tôt, la Grande-Bretagne, menée par Eve Muirhead, s'était assurée la médaille de bronze grâce à une victoire de 6-5 contre la Suissesse Mirjam Ott.

L'entraîneur de hockey masculin était dans les gradins pour assister à l'exploit des Canadiennes, tout comme plusieurs membres de l'équipe de hockey suédoise.

Aucune équipe féminine canadienne n'a remporté de championnat du monde depuis le triomphe de Jones en 2008. Cette dernière avait battu Sigfridsson au tour préliminaire en route vers ce titre.

Jones, Lawes, Jill Officer et Dawn McEwen ont disposé de Muirhead en demi-finale après avoir maintenu une fiche de 9-0 lors de la ronde préliminaire.

«Je ne choisirais personne d'autre qu'elle pour lancer la dernière pierre. J'ai entièrement confiance en chaque coup qu'elle effectue, a déclaré Lawes. Elle est la meilleure au monde. Elle a un incroyable talent. Et en tant que personne, elle est merveilleuse. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi gentille.»

Le Canada avait défait la Suède 9-3 lors du deuxième jour de compétition, mettant fin au match avec deux bouts à faire.

Cette fois, ce fut un départ difficile pour Officer et Lawes, qui ont notamment démontré des signes de frustration.

Jones, qui a amorcé le match avec le marteau, a inscrit un point au premier bout après que les Suédoises eurent placé trois pierres dans la maison grâce à du jeu agressif.

Les Suédoises ont créé l'égalité en s'inscrivant à la marque en deuxième manche.

Le Canada est revenu à la charge en quatrième manche en profitant de l'erreur de Maria Prytz, qui a raté un coup important, pour prendre les devants 3-1.

Alors que Lawes et Officer connaissaient des difficultés et que la Suède détenait le marteau, Jones a dû se surpasser avec sa dernière pierre au cinquième. Prytz a tenté d'écarté la pierre canadienne pour frapper un grand coup, mais elle a dû se contenter de deux points, ce qui a ramené les deux équipes à la case départ.

Aucun point n'a été marqué au sixième et au septième bout. Au huitième, il y a plus d'action dans la maison.

Chaque équipe s'est retrouvée à la même distance du bouton, ou presque. Jones a tenté d'inscrire deux points en écartant la pierre suédoise, mais son lancer était trop court. Après avoir mesuré, le point a été alloué aux Canadiennes.

Ce point a ajouté de la pression sur les épaules de Prytz, qui n'a pu contrer les efforts des Canadiennes qui ont inscrit deux autres points au neuvième bout.

Le dixième n'a été qu'une formalité alors que Jones s'est chargée d'écarter toutes les pierres suédoises, en route vers l'or.

Les Suédoises ont une riche histoire en curling aux Olympiques, elles qui ont remporté l'or en 2006 et en 2010 et le bronze en 1998.

Sigfridsson a perdu quatre finales de championnat du monde; en 2002, 2009, 2012 et 2013.

PLUS:pc