NOUVELLES

France: fin de garde à vue pour l'industriel Serge Dassault, inculpation à venir

20/02/2014 01:36 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

La garde à vue de l'industriel français Serge Dassault a été levée jeudi soir mais il va être convoqué par les juges en vue d'une possible mise en examen dans l'enquête sur des achats de voix présumés dans la ville dont il a été maire, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

L'avionneur de 88 ans, qui est soupçonné d'avoir utilisé sa fortune pour assurer sa réélection à Corbeil-Essonnes, municipalité de la banlieue parisienne dont il a été maire de 1995 à 2009, a été entendu mercredi et jeudi par les policiers anti-corruption de Nanterre (ouest de Paris). Sa garde à vue avait été suspendue durant la nuit de mercredi à jeudi en raison de son âge.

Deux magistrats enquêtent depuis mars sur un possible système d'achat de voix lors des municipales de 2008, 2009 et 2010. Le scrutin de 2008 à Corbeil avait été annulé par le Conseil d'd'Etat, la plus haute instance administrative, jugeant avérés des dons d'argent aux électeurs.

Trois premières mises en examen ont été prononcées le 17 janvier contre l'actuel maire et bras droit de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter, sa deuxième adjointe, Cristela de Oliveira, et un relais de l'industriel dans les cités de Corbeil, Younès Bounouara, détenu pour une tentative d'assassinat en relation avec ce dossier de corruption.

M. Dassault, une des grandes fortunes de France et propriétaire du quotidien conservateur Le Figaro, a perdu le 12 février son immunité parlementaire de sénateur (UMP, droite), une mesure réclamée depuis plusieurs mois par la justice qui souhaitait l'entendre.

Influent dans le monde politique français, héritier d'une famille industrielle avec ses avions de combat Mirage et Rafale, Serge Dassault a toujours clamé son innocence, dénonçant des "accusations inventées de toutes pièces par certains de (ses) adversaires politiques".

Lors de leur enquête, les juges ont découvert des mouvements de fonds entre la France et le Liban, de l'ordre de 18 millions d'euros, qui auraient pu servir à l'achat frauduleux de voix.

Le magazine Forbes classe Serge Dassault au quatrième rang des personnalités les plus riches en France et à la 69e place dans le monde, avec une fortune estimée à 13 milliards d'euros.

jac/fff/nou/bir

PLUS:hp