NOUVELLES

Arabie: 6 à 20 ans de prison pour des manifestants chiites

20/02/2014 03:52 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Un tribunal saoudien a condamné sept jeunes protestataires à des peines allant de six à 20 ans de prison pour avoir participé à des manifestations hostiles au régime dans une localité chiite de l'est du royaume, selon la presse jeudi.

Les sept prévenus ont été reconnus coupables d'avoir "participé à des manifestations" à Qatif, d'avoir scandé des "slogans hostiles à l'Etat" et de "possession et fabrication de cocktails Molotov", selon les journaux.

Ils seront également frappés d'une interdiction de sortie du pays pour une période équivalente à leur peine de prison.

Le tribunal, qui a rendu son verdict mercredi, a prononcé une peine supplémentaire de 80 coups de fouet pour l'un des prévenus.

Ces derniers et le représentant du parquet ont indiqué qu'ils allaient interjeter appel.

Des manifestations dans la province orientale, où se concentre la majorité des quelque deux millions de chiites du royaume, avaient commencé en mars 2011.

Elles avaient pris une tournure violente avec la mort de dix personnes et les heurts entre la police et les manifestants s'étaient intensifiés après l'arrestation le 8 juillet 2012 de cheikh Nimr al-Nimr, considéré comme le principal initiateur des manifestations.

Mais la tension est retombée en août 2012 lorsque sept principaux dignitaires chiites de Qatif ont annoncé accueillir favorablement l'appel du roi Abdallah à la création d'un centre de dialogue interconfessionnel entre sunnites et chiites.

aa/tm/hj

PLUS:hp