NOUVELLES

Allemagne: perquisition chez deux gardiens présumés du camp d'Auschwitz

20/02/2014 06:06 EST | Actualisé 22/04/2014 05:12 EDT

Les logements de deux Allemands, âgés de 92 ans et de 89 ans, soupçonnés d'avoir été gardiens dans le camp de concentration nazi d'Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale, ont été perquisitionnés, a annoncé le tribunal de Francfort jeudi (ouest).

Ces hommes "sont soupçonnés d'être impliqués dans la mort de personnes déportées ou détenues dans le camp d'Auschwitz", en Pologne, alors occupée par les troupes hitlériennes, explique le communiqué, co-signé par la police criminelle de l'Etat régional de Hesse (centre), où se trouvent ces appartements.

Les deux hommes auraient appartenu à la SS, la force armée du Troisième Reich particulièrement chargée de la mise en oeuvre de l'extermination de juifs en Europe, et auraient été en poste, en tant que gardiens, de 1942 à 1944, dans le camp de concentration et d'extermination.

Lors de la perquisition qui s'est déroulée mercredi, "des documents écrits et des photographies ont été saisis, mais ils doivent encore être étudiés par les enquêteurs", souligne le communiqué.

Les deux hommes ne se sont pas exprimés au sujet des soupçons qui pèsent sur eux, précise encore le communiqué.

Alors que la justice allemande s'était concentrée après-guerre sur les accusés contre lesquels elle disposait de preuves directes ou de témoignages les impliquant dans les crimes nazis, la condamnation de l'apatride d'origine ukrainienne John Demjanjuk à Munich en mai 2011 a élargi la qualification de complicité de meurtre à des personnes ayant des postes même subalternes et sans implication directe.

hap/yap/ml

PLUS:hp