NOUVELLES

Sotchi 2014: Calvé, Lavigne et Lavigne subissent l'élimination en surf des neiges

19/02/2014 03:15 EST | Actualisé 20/04/2014 05:12 EDT
Mike Ehrmann via Getty Images
SOCHI, RUSSIA - FEBRUARY 19: Caroline Calve of Canada competes in the Snowboard Ladies' Parallel Giant Slalom Qualification on day twelve of the 2014 Winter Olympics at Rosa Khutor Extreme Park on February 19, 2014 in Sochi, Russia. (Photo by Mike Ehrmann/Getty Images)

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Dans le temps de le dire, les trois surfeuses des neiges canadiennes ont vu leurs espoirs s'évanouir en quarts de finale de l'épreuve de slalom géant parallèle, mercredi, aux Jeux de Sotchi.

Les Québécoises Caroline Calvé et Ariane Lavigne se sont inclinés contre d'éventuelles médaillées, la Japonaise Tomoka Takeuchi (argent) et la Russe Alena Zavarzina (bronze). La Suissesse Patrizia Kummer est la médaillée d'or.

Affaiblie par un virus, Calvé n'a pu faire le poids face à Takeuchi tandis que Lavigne et l'Ontarienne Marianne Leeson ont été incapables de conserver les minces avances qu'elles s'étaient forgées au cours de la première manche.

«J'aurais préféré l'affronter plus tard dans la compétition, mais c'est ce qui arrive quand on se qualifie huitième sur 16. On affronte les meilleures plus tôt dans les duels, a relevé Calvé, d'Aylmer, près de Gatineau. Je suis capable de la battre, j'ai puisé dans toutes mes énergies. Mais je ne me sens pas bien.»

Leeson, qui a connu son meilleur résultat en carrière, a vu fondre l'avance de 65 centièmes de seconde qu'elle détenait face à l'Autrichienne Ina Mesnik.

Lavigne, de Lac-Supérieur, dans les Laurentides, était nez à nez avec Zavarzina à six portes de la fin de la seconde descente quand elle a commis une erreur.

«Je ne sais pas ce qui s'est passé. J'ai frappé un trou avant un virage, je crois, et j'ai été déportée vers le côté.»

Calvé a aussi expliqué qu'elle avait perdu du temps précieux en première manche, en tombant dans un «nid-de-poule» à la sortie d'un virage au bas du parcours bleu.

Médaillée de bronze de la compétition de Coupe du monde de Sotchi, l'an dernier, Lavigne a eu le sentiment par moments que l'histoire pouvait se répéter aux Jeux olympiques.

«C'était très semblable comme déroulement de journée, a souligné la planchiste âgée de 29 ans. J'avais des `flashs'. Quand j'ai passé le premier tour, je me suis dit: `Là, je sens que je peux vraiment me rendre sur le podium. Je peux relâcher, me laisser aller et avoir du plaisir'. Même contre la Russe, ç'a bien été. Tout était possible aujourd'hui. C'est dommage, mais c'est la vie», philosophait-elle.

Anderson satisfait

Quelques instants plus tôt, Jasey Jay Anderson, champion olympique en titre, et l'Ontarien Matthew Morison rangeaient leur planche, à l'issue des huitièmes de finale masculines.

Anderson, de Mont-Tremblant, a rendu les armes face au Slovène Rok Marguc, après avoir légèrement dominé la première descente. Morison, d'Oshawa, en Ontario, n'a pas survécu à son duel contre l'Allemand Patrick Bussler.

«Honnêtement, c'est une bonne journée au bureau, a affirmé Anderson. C'est la première fois cette saison que j'atteins la ronde des duels. L'objectif était de faire de mon mieux. C'est exactement ce que j'ai fait. J'ai accompli la tâche que je m'étais donnée.

«C'est difficile pour moi de ce temps-ci de tout concilier: la famille, l'entreprise et la vie d'athlète, a-t-il repris. Peut-être que si j'avais fait les choses différemment, j'aurais pu faire mieux. Mais j'ai accompli ce que je voulais.»

Les Canadiens auront une autre chance de se reprendre dans la nouvelle épreuve olympique de slalom parallèle, samedi, au Parc extrême Rosa Khutor.

«Je suis tellement heureuse d'avoir cette autre chance, a lancé Calvé. J'espère reprendre des forces d'ici là. Je suis grippé depuis mon arrivée en Russie. Je n'ai rien vu des Jeux, je suis restée dans ma chambre, isolée des autres.»

En huitièmes de finale, Calvé avait éliminé à l'arraché la Russe Ekaterina Ilyukhina tandis que Lavigne et Leeson avaient écarté de leur chemin deux Suissesses.

Leeson avait signé le cinquième temps (1:47,41) des qualifications féminines, Calvé le huitième (1:48,79) et Lavigne le 14e (1:51,69). Takeuchi avait dominé avec un chrono combiné des parcours rouge et bleu de 1:46,34.

Anderson avait terminé 13e des qualifications du côté masculin grâce à un temps cumulatif de 1:39,47, tout juste devant Morison. L'autre Canadien, le Torontois Michael Lambert, n'a pas accédé à l'étape des confrontations, finissant 27e.

Le Russe Andrey Sobolev avait réalisé le meilleur temps masculin (1:35,62), devançant son compatriote Vic Wild (1:35,88).

Mais c'est Wild, un Américain d'origine, qui a été couronné champion, à la grande joie de ses nouveaux compatriotes. Le conjoint de la médaillée de bronze Zavarzina a défait en finale le Suisse Nevin Galmarini. Pour le bronze, le Slovène Zan Kosir a eu raison de l'Allemand Bussler.

INOLTRE SU HUFFPOST

Sotchi 2014 en photos