NOUVELLES

Plan BIXI: un OBNL pour le service local et vente du volet international

19/02/2014 03:33 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Pour sauver la Société en vélo libre-service (SVLS), Montréal envisage de se tourner vers la création d'un organisme à but non lucratif (OBNL) pour gérer son service local. De plus, la métropole vise la vente des actifs internationaux de BIXI.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé mercredi l'acquisition des actifs montréalais de la SVLS pour 11,9 millions $, ce qui représenterait leur valeur marchande.

Pour les contribuables, il ne s'agirait pas d'une nouvelle dépense ni d'un autre effort financier puisque ce montant sera déduit du prêt consenti à la SVLS.

Cette option permet d'entamer les préparatifs de la saison 2014 et assure aux montréalais le service BIXI pour les prochains mois.

L'acquisition sera soumise à l'approbation du tribunal puisqu'elle s'effectue dans le cadre du processus mis en place sous l'égide de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité, afin de sauvegarder la Société.

Une fois cette transaction conclue, Montréal pourra confier la gestion des actifs locaux de BIXI à un OBNL, qui doit être créé.

Quant au volet international de BIXI, le processus de sollicitation pour la vente a déjà été lancé, avec l'aide du syndic. Le tout devrait progresser rapidement, selon les parties, qui estiment pouvoir évaluer les soumissions en mars en vue d'une transaction dès le mois d'avril.

PLUS:pc