NOUVELLES

Pékin confirme avoir lancé une enquête antitrust contre Qualcomm

19/02/2014 03:59 EST | Actualisé 20/04/2014 05:12 EDT

Pékin a confirmé mercredi enquêter depuis l'an dernier sur deux groupes américains, dont le fabricant de puces informatiques Qualcomm, à propos d'éventuelles infractions à la concurrence, étendant ainsi au secteur des technologies une série d'enquêtes sur des entreprises étrangères.

Cette confirmation, de la part de la Commission nationale de réforme et de développement (NDRC), l'une des autorités chinoises de la concurrence, intervient alors que Qualcomm et InterDigital avaient toutes deux déjà annoncé être l'objet d'une enquête en Chine.

Les enquêtes ont été lancées après le dépôt de plaintes par plusieurs acteurs chinois du secteur, dont les noms n'ont pas été précisés. Ils estiment que ces groupes américains profitent de leur position dominante pour imposer des prix élevés.

Qualcomm, qui fabrique notamment des puces pour les smartphones, avait annoncé en novembre être l'objet d'une enquête et "coopérer avec la NDRC".

InterDigital, spécialisée dans les technologies mobiles, avait lui aussi indiqué précédemment "coopérer dans l'enquête anti-monopole de la NDRC".

Les autorités chinoises ont lancé en 2013 plusieurs enquêtes visant de grands groupes étrangers dans des secteurs tels que la pharmacie ou l'alimentaire, notamment sur des soupçons de corruption ou d'entente sur les prix.

kgo/fmp/jug/ml

QUALCOMM

INTERDIGITAL

PLUS:hp