NOUVELLES

L'OTAN met en garde l'Ukraine sur leur partenariat

19/02/2014 06:19 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

L'OTAN a menacé mercredi l'Ukraine de remettre en cause sa coopération avec ce pays si l'armée intervenait contre l'opposition.

"J'appelle instamment le gouvernement ukrainien à éviter toute nouvelle violence", a déclaré dans un communiqué le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, après les violences meurtrières qui ont fait au moins 26 morts à Kiev.

"Si l'armée intervient contre l'opposition, les liens de l'Ukraine avec l'OTAN seront sérieusement affectés", a-t-il ajouté.

Les relations entre l'OTAN et l'Ukraine ont été officiellement lancées en 1991, lorsque l'Ukraine est devenue membre du Conseil de coopération nord-atlantique (rebaptisé "Conseil de Partenariat euro-atlantique" en 1997), immédiatement après avoir obtenu son indépendance au moment de l'éclatement de l'Union soviétique.

En 1994, l'Ukraine a été le premier pays de la Communauté d'États indépendants à adhérer au Partenariat pour la paix (PPP). Dans les années 90, le pays a apporté son soutien aux opérations de maintien de la paix dirigées par l'OTAN dans les Balkans.

Une Charte de partenariat spécifique a été signée en 1997 entre l'OTAN et l'Ukraine.

En avril 2008, au sommet de Bucarest, les dirigeants des pays alliés étaient convenus que l'Ukraine avait vocation à devenir membre de l'OTAN.

Mais en 2010, le gouvernement nouvellement élu du président Viktor Ianoukovitch a indiqué qu'il ne poursuivait pas pour l'instant l'objectif d'une adhésion à l'OTAN, tout en souhaitant maintenir le niveau existant de coopération avec l'Alliance.

En 2012, le président Ianoukovitch avait participé au sommet de l'OTAN à Chicago.

jlb/jr

PLUS:hp