POLITIQUE

Les Québécois pour l'exploration pétrolière à Anticosti, selon un sondage

19/02/2014 09:33 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT
AFP

Un sondage Crop réalisé pour le compte de la Fédération des chambres de commerce du Québec montre qu'une majorité de Québécois sont pour l'exploration et l'exploitation pétrolière sur l'île d'Anticosti et au Québec en général.

71 % des personnes sondées se disent favorables à l'exploration pétrolière au Québec « pour vérifier le potentiel économique réel », alors que 20 % sont défavorables.

Concernant l'exploitation de la ressource pétrolière au Québec, les résultats sont sensiblement les mêmes, soit 66 % se disant favorables et 22 % défavorables.

Anticosti

En ce qui a trait à l'annonce du gouvernement Marois de la semaine dernière, soit le partenariat entre Québec et des compagnies pétrolières pour l'exploration pétrolière sur Anticosti, 66 % des répondants se disent pour, et 19 % se disent contre.

Rappelons que Québec a annoncé des investissements de 115 millions de dollars et fait miroiter des retombées économiques de 45 milliards de dollars sur 30 ans en redevances, impôts et bénéfices.

Lorsqu'on leur demande s'ils préfèrent que le pétrole consommé au Québec provienne du Québec ou d'outre-mer, leur préférence, pour 86 % d'entre eux, va au Québec. La même proportion est observée quand on leur demande de comparer du pétrole provenant du Canada (86 %) ou d'outre-mer (14 %).

Au sujet du transport du pétrole, 60 % des répondants disent préférer le transport par oléoduc, alors que 14 % préfèrent le bateau, et 9 %, le train.

Énergie Est

Au sujet du projet d'oléoduc Énergie Est, qui doit acheminer 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et de la Saskatchewan vers les raffineries de l'Est du Québec, dont celles du Québec, 70 % des personnes sondées se disent favorables, et 19 % sont défavorables.

Ce projet implique la transformation d'une portion d'un gazoduc existant jusqu'au Québec en un pipeline de transport de pétrole, et la construction d'un nouvel oléoduc d'une longueur de 1400 kilomètres jusqu'à Saint-Jean.

Le sondage a été réalisé du 13 au 16 février par CROP auprès de 1000 répondants québécois de 18 ans et plus, rejoints par le biais d'un panel web. Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population adulte du Québec selon le sexe, l'âge, la région de résidence et la langue maternelle des répondants. Compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'île d'Anticosti vue par le photographe Marc Lafrance