NOUVELLES

Les grandes dates de l'Ukraine depuis 1991

19/02/2014 09:36 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Dates-clés de l'Ukraine depuis la proclamation de l'indépendance en 1991.

- 1991 : le 24 août, l'Ukraine proclame son indépendance de l'Union soviétique. Léonid Kravtchouk, ancien Premier secrétaire du Parti communiste, est élu président de la République.

- 1994 : l'Union européenne signe avec l'Ukraine un accord de partenariat, premier du genre avec un pays de l'ex-URSS.

- 1997 : Kiev signe un Traité d'amitié et de coopération avec la Russie.

- 2000 : le meurtre du journaliste Guéorgui Gongadzé provoque un scandale politique sans précédent, l'opposition accusant le président Léonid Koutchma de l'avoir commandité.

En décembre, fermeture de la centrale nucléaire de Tchernobyl contre une aide occidentale de 2,3 milliards de dollars.

- 2004 : Révolution orange : l'élection présidentielle, entachée de fraudes et donnant vainqueur le candidat favorable à la Russie Viktor Ianoukovitch, provoque une contestation sans précédent. Le scrutin est annulé. Le réformateur pro-occidental Viktor Iouchtchenko, victime d'un mystérieux empoisonnement à la dioxine pendant la campagne, remporte le "troisième tour".

- 2005 : Ioulia Timochenko, égérie de la Révolution orange nommée Premier ministre en février, est limogée sur fond d'accusations de corruption et de luttes de pouvoir, sept mois plus tard.

- 2007 : en avril, le président Iouchtchenko dissout le Parlement et ordonne des élections anticipées après une cohabitation houleuse avec la coalition gouvernementale dirigée par M. Ianoukovitch.

Les législatives remportées par les pro-occidentaux permettent à Ioulia Timochenko de retrouver son poste.

- déc 2008-jan 2009 : nouveau conflit gazier russo-ukrainien après une première crise en 2006. Mme Timochenko signe un compromis avec Moscou permettant au gaz de reprendre le chemin de l'Europe.

- fév 2010 : Ianoukovitch remporte la présidentielle.

- 11 oct 2011 : Ioulia Timochenko est condamnée à sept ans de prison pour abus de pouvoir dans le cadre des contrats gaziers russo-ukrainiens. L'UE qui soupçonne une persécution politique, réclame depuis la libération de l'opposante.

- 28 oct 2012 : le Parti des régions du président Ianoukovitch remporte les législatives, au terme d'un scrutin entaché par des accusations de fraudes.

- 21 nov 2013 : Kiev suspend la signature d'un accord d'association avec l'UE au profit de la coopération avec Moscou, suscitant des manifestations massives de l'opposition.

- 1er déc 2013 : 200.000 à 500.000 manifestants à Kiev sur la place de l'Indépendance (Maïdan), occupée depuis par des contestataires réclamant le départ de M. Ianoukovitch. Le 17, l'Ukraine, au bord du défaut de paiement, obtient de Moscou un crédit de 15 milliards de dollars et un rabais de 30% sur le prix du gaz.

- 22 jan 2014 : offensive des forces antiémeutes contre des manifestants à Kiev où se déroulent des scènes de guérilla urbaine (fin janvier, quatre morts et plus de 500 blessés). La contestation s'étend en province. Le 28, démission du gouvernement de Mykola Azarov.

- 18-19 fév : des affrontements et un assaut des forces spéciales contre le Maïdan font 26 morts à Kiev. Viktor Ianoukovitch dénonce une insurrection, Moscou une "tentative de coup d'Etat", accusant les Occidentaux.

L'UE brandit la menace de sanctions contre les responsables de la répression.

kd-fm/bc/bds

PLUS:hp