NOUVELLES

L'engouement pour Facebook ne dérougit pas au Canada, surtout sur les téléphones

19/02/2014 11:59 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

TORONTO - Le Canada a été l'un des premiers pays à s'enticher de Facebook, et le réseau social a annoncé que les Canadiens mènent le bal en ce qui a trait à la fréquentation du site à partir d'un appareil mobile.

Quelque 19 millions de Canadiens utilisent Facebook au moins une fois par mois, et 14 millions fréquentent le site à tous les jours, indique Jordan Banks, chef de Facebook Canada.

Ces chiffres n'ont pas véritablement changé depuis cet été, lorsque M. Banks a fourni les plus récentes données sur les comptes d'utilisateurs, mais on observe une croissance au chapitre de l'accès au site à partir d'un appareil portable.

Le nombre d'utilisateurs qui se connectent au réseau à l'aide d'un téléphone ou d'une tablette au moins une fois par mois a connu une croissance de 15 pour cent, passant de 13 à 15 millions depuis l'été.

Et ils sont environ 10 millions à le faire à chaque jour — une augmentation de 6 pour cent par rapport au mois d'août, où leur nombre d'utilisateurs quotidiens était évalué à 9,4 millions.

Jordan Banks se réjouit de constater qu'environ la moitié de la population canadienne est sur Facebook à chaque jour, et pour cause: au dernier trimestre de l'année passée, le réseau social a rapporté que les publicités sur mobile avaient généré 53 pour cent de ses revenus.

Il s'agissait également du premier trimestre où Facebook voyait ses revenus issus des supports mobiles franchir le cap du milliard US.

«Nous faisons maintenant plus d'argent grâce aux supports mobiles que nous en faisons sur PC, et cette révolution mobile s'enracine au Canada de façon très significative, comme nulle part ailleurs», a résumé M. Banks, soulignant que les téléphones intelligents ont rendu les utilisateurs de Facebook encore plus dépendants.

«Nous voyons des gens consulter leur téléphone 20 fois par jour pour Facebook — les mises à jour de statuts, le fil de nouvelles et les géolocalisations — alors c'est vraiment devenu un réflexe canadien, si vous voulez», a-t-il ajouté.

PLUS:pc