NOUVELLES

Le TSX avance, soutenu par une acquisition et quelques résultats trimestriels

19/02/2014 05:39 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mercredi, soutenue par l'annonce d'une importante acquisition dans le secteur pétrolier ainsi que par certains résultats trimestriels d'entreprises.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 42,26 points pour terminer la séance à 14 119,73 points, les investisseurs ayant aussi été confrontés à un nouvel exemple de la façon dont les conditions météorologiques hivernales particulièrement difficiles nuisent à l'économie américaine.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 1,08 cent US à 90,24 cents US.

Les indices boursiers new-yorkais ont reculé après que le département américain du Commerce eut indiqué que les mises en chantier avaient reculé de 10 pour cent en janvier, après avoir cédé près de cinq pour cent en décembre.

Le moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a chuté de 89,84 points à 16 040,56 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 12,01 points à 1828,75 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 34,83 points à 4237,95 points.

Les marchés ont en outre mal réagi à la publication, en après-midi, du procès-verbal de la dernière rencontre de la Réserve fédérale des États-Unis, au terme de laquelle ses responsables se sont entendus pour réduire de nouveau les achats mensuels d'obligation de la banque centrale.

Les membres de la Fed ont discuté de la nécessité de faire savoir aux investisseurs que le taux à court terme demeurerait à un niveau proche de zéro, mais n'ont pu se mettre d'accord sur la façon de modifier leur engagement à maintenir le taux près de zéro «bien après» que le chômage sera de moins de 6,5 pour cent. Le taux est actuellement de 6,6 pour cent.

Du côté des résultats trimestriels, Sherritt International (TSX:S) a affiché une perte ajustée pour son quatrième trimestre qui a déçu les analystes, qui misaient plutôt sur un résultat au seuil de la rentabilité.

Sherritt a par ailleurs réduit son dividende trimestriel à 1 cent par action, comparativement à environ 4 cents par action précédemment. Son action a plongé mercredi de 41 cents, soit 11,95 pour cent, à 3,02 $.

Le secteur torontois de l'énergie a réalisé les gains les plus importants mercredi, avec une hausse d'un pour cent. Le cours du baril de pétrole brut a gagné 88 cents US à 103,31 $ US à la Bourse des matières premières de New York.

L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a bondi de 1,45 $, soit 3,7 pour cent, à 40,63 $, après que la société eut indiqué qu'elle allongerait 3,125 milliards $ en espèces pour mettre la main sur des actifs de pétrole et de gaz naturel conventionnels dans l'Ouest canadien, dans le cadre d'un accord sur des terrains conclu avec Devon Canada.

Le secteur de la finance a aussi avancé, de 0,57 pour cent.

Le groupe aurifère a été le principal perdant, avec un recul d'environ deux pour cent. Le prix du lingot d'or a effacé 4 $ US à 1320,40 $ US l'once à New York.

Le secteur des métaux de base a retraité de 0,69 pour cent, le cours du cuivre étant resté inchangé à 3,29 $ US la livre.

PLUS:pc