NOUVELLES

Le gardien Gudlevskis se dresse devant le Canada, qui gagne difficilement 2-1

19/02/2014 02:22 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

SOTCHI, Russie - Le Canada a eu chaud, très chaud même. Mais il l'a finalement emporté 2-1 devant la Lettonie en quarts de finale du tournoi de hockey masculin des Jeux olympiques de Sotchi.

C'est le but de Shea Weber, marqué à 13:06 de la troisième pendant une pénalité à Georgijs Pujacs, qui a permis au Canada de sauver la face. Mais l'histoire du match a été le brio du gardien Letton, Kristers Gudlevskis.

Repêché au cinquième tour du repêchage de 2013 par le Lightning de Tampa Bay, Gudlevskis a multiplié les prouesses, stoppant 55 tirs.

«Je ne me souviens pas avoir offert une si bonne performance en carrière, a déclaré le le jeune gardien de 21 ans, qui semblait à bout de souffle dans la zone mixte. Mes coéquipiers ont tout donné ce soir et je voulais seulement leur donner l'opportunité de l'emporter.»

Quand on lui a fait remarquer qu'il avait effrayé tout le Canada, Gudlevskis n'a pas hésité.

«J'espère bien, c'est ça le but.»

«Il était toujours face aux lancers, toujours droit, a louangé Mike Babcock. Nos rapports de dépistage étaient précis, puisqu'il joue dans l'AHL, et il a fait exactement ce que nos rapports disaient qu'il pouvait faire.»

Patrick Sharp est le seul autre Canadien à avoir déjoué Gudlevskis, en première. Lauris Darvins, avec son quatrième du tournoi, avait fait 1-1 en fin de première.

Le Canada affrontera vendredi en demi-finale les États-Unis, victorieux de la République tchèque 5-2.

Gudlevskis a été particulièrement brillant en deuxième, alors qu'il a bloqué 19 tirs, frustrant notamment Jeff Carter quand ce dernier s'est présenté seul devant lui. Même quand les Canadiens ont tenté de le déranger en le bousculant, il n'a jamais perdu son aplomb.

En troisième, le Canada a repris là où il avait laissé, mais Gudlevskis aussi. Le Canada a dirigé 22 lancers, mais seul celui de Weber aura réussi à percer la muraille lettone.

Loin d'être aussi sollicité que son vis-à-vis, Carey Price a tout de même eu à se signaler pour garder la marque à 1-1. Il a notamment effectué un superbe arrêt du bloqueur sur un puissant tir d'Arturs Kulda en fin de deuxième, avant de frustrer Darzins à mi-chemin de la troisième.

«Il faut demeurer concentré dans ce genre de situation, a déclaré le gardien du Tricolore. J'ai seulement tenté de faire ma part.»

Jusqu'ici dans le tournoi, le Canada n'avait pas eu affaire à une équipe aussi pugnace, robuste et costaude que celle de la Lettonie. Ses joueurs ont répliqué coup pour coup à ceux des Canadiens et, en aucun temps, ils ont été intimidés par leurs adversaires à la feuille de route plus prestigieuse.

Sharp a ouvert la marque à 13:37 de la première, complétant le jeu de Rick Nash. Bien posté à la droite du filet letton, Sharp a redirigé sur réception la passe de Nash alors que Gudlevskis était mal positionné devant son filet.

Un peu plus de deux minutes plus tard, après une mise en jeu en zone lettone, Kulda a surpris la défensive canadienne avec une bombe qu'a récupérée Darzins derrière Jay Bouwmeester et Alex Pietrangelo avant de s'amener devant Price, qu'il a déjoué d'une superbe feinte du revers.

Le suspense a duré jusqu'à tard en troisième, quand Weber a permis aux nombreux partisans canadiens de souffler un — très long — soupir de soulagement.

PLUS:pc