NOUVELLES

La société énergétique Boralex versera le tout premier dividende de son histoire

19/02/2014 08:25 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'entreprise énergétique montréalaise Boralex (TSX:BLX) a annoncé mercredi qu'elle verserait à ses actionnaires le tout premier dividende de son histoire, grâce à de solides flux de trésorerie et à son potentiel de croissance.

Boralex a précisé que son dividende trimestriel serait de 13 cents pour chaque action ordinaire en circulation, payable le 17 mars. Compte tenu du cours de clôture de mardi, ce dividende représente un rendement annuel de 4,2 pour cent.

«La décision de verser pour la première fois un dividende vient renforcer notre engagement à créer de la valeur pour nos actionnaires», a affirmé le président et chef de la direction de Boralex, Patrick Lemaire.

M. Lemaire a ajouté que Boralex avait amélioré sa marge bénéficiaire en 2013 en raison d'une pondération plus importante des secteurs éolien et hydroélectrique.

«Considérant notre situation d'encaisse, la vigueur et la qualité des flux générés par notre exploitation et surtout la capacité de notre équipe à trouver, opérer et financer des projets tant en France qu'au Canada, je ne peux qu'être enthousiaste face à l'avenir», a-t-il déclaré.

L'entreprise, qui exploite des sites de production d'énergie renouvelable au Canada, dans le nord-est des États-Unis et en France, a dit s'attendre à augmenter sa capacité de production d'environ 38 pour cent d'ici la fin de 2015.

Boralex a annoncé que ses flux de trésorerie avaient été de 16,1 millions $, ou 43 cents par action, au quatrième trimestre, en hausse comparativement à ceux de 13,5 millions $, ou 36 cents par action, du dernier trimestre de l'exercice 2012.

Pour l'exercice, les flux de trésorerie ont été de 51,2 millions $, ou 1,36 $ par action, par rapport à 47,7 millions $, ou 1,26 $ par action, un an plus tôt.

Boralex a enregistré un bénéfice net de 500 000 $, ou 1 cent par action, et des revenus de 51,9 millions $ au cours de la période de trois mois terminée le 31 décembre, en baisse dans les deux cas en raison de l'arrêt de l'une de ses centrales au Québec.

Lors de la même période en 2012, la société avait réalisé un bénéfice net de 1,2 million $, ou 3 cents par action, et des revenus de 52,1 millions $. Les résultats du quatrième trimestre de l'an dernier comprenaient 2 cents par action de bénéfice net provenant d'activités ayant depuis cessé.

Pour l'ensemble de l'exercice, Boralex a enregistré une perte nette 4,2 millions $, ou 11 cents par action, contre une perte nette de 5,1 millions $, ou 14 cents par action, un an auparavant. Les revenus de l'entreprise ont chuté de 10 millions $, à 171,4 millions $.

La baisse de revenus a été attribuée à l'arrêt de la centrale de Kingsey Falls, au Québec, en novembre 2012. En excluant ce facteur, les produits de Boralex ont progressé de 10 pour cent et de 13 pour cent au quatrième trimestre et durant l'exercice respectivement.

À la Bourse de Toronto, mercredi, les actions de Boralex ont clôturé à 13,02 $, en hausse de 64 cents, soit 5,2 pour cent, par rapport à leur précédent cours de fermeture.

PLUS:pc