NOUVELLES

La mission militaire de l'UE au Mali prolongée jusqu'en 2016 (Van Rompuy)

19/02/2014 02:47 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

L'Union européenne (UE) a prolongé "jusqu'en 2016" sa mission de formation de l'armée malienne (EUTM), a annoncé mercredi à Bamako le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

"Nous avons prolongé la mission militaire jusqu'en 2016", a déclaré à la presse M. Van Rompuy, en visite d'une journée au Mali. "On est tout prêt a décider sur l'envoi d'une mission civile pour la formation des forces de sécurité à l'intérieur du pays", a-t-il ajouté après avoir rencontré le président malien Ibrahim Boubacar Keïta.

Il a précisé avoir discuté avec le chef de l'Etat "d'actions préparatoires qui permettraient à l'Union d'étendre son appui à la formation de la police et de la sécurité nationale".

"Ces actions sont complémentaires des déploiements internationaux pour la stabilisation du Mali qui a bénéficié du soutien de l'UE dès le début", a-t-il ajouté.

Les 500 hommes de l'EUTM ont commencé à former les soldats maliens il y a près d'un an à Koulikoro, à une cinquantaine de kilomètres de Bamako, où le président du Conseil européen s'est rendu avec le président Keïta.

Cette mission avait été décidée juste après le début de l'intervention militaire internationale lancée le 11 janvier 2013 dans le nord du Mali à l'initiative de la France, toujours en cours.

Cette intervention a permis de chasser partiellement les groupes jihadistes liés à Al-Qaïda de cette région qu'ils avaient occupée pendant neuf mois en 2012.

L'EUTM doit permettre de remettre sur pied une armée malienne sous-entraînée et sous-équipée qui avait été laminée en 2012 dans le Nord par la rébellion touareg et les groupes jihadistes.

str-stb/de

PLUS:hp