NOUVELLES

La justice du Nebraska invalide la décision du gouverneur sur Keystone XL

19/02/2014 05:17 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

La justice du Nebraska a invalidé la décision du gouverneur Dave Heineman de permettre le passage du pipeline de Keystone XL sur le territoire de cet État du Midwest américain.

La juge du comté de Lancaster Stephanie Lacy a rendu mercredi une décision invalidant l'approbation du tracé de l'oléoduc.

La juge a indiqué que la décision aurait dû être prise par la Nebraska Public Service Commission, qui réglemente les oléoducs et autres services publics de l'État.

Ce jugement pourrait entraîner des retards dans la construction de l'oléoduc de TransCanada, qui doit acheminer du pétrole des sables bitumineux albertains jusqu'à des raffineries texanes. TransCanada, déçue de la décision, a indiqué qu'elle entend analyser le jugement avant de décider des prochaines étapes.

« TransCanada a confiance que les retombées de ce projet profiteront aux Américains, en créant des milliers d'emplois et en leur assurant un approvisionnement sécuritaire de pétrole d'un partenaire de confiance. »

Pour leur part, les opposants au projet crient victoire. Ceux-ci ont plaidé que le gouverneur avait outrepassé son autorité lorsqu'il a donné le feu vert au tracé, en janvier 2013.

Un rapport du département d'État américain spécifiait alors que l'approbation ou le rejet du projet auraient peu d'impact sur les émissions de gaz à effet de serre.

Le premier ministre Stephen Harper, de passage au Mexique, souhaitait discuter en privé de ce sujet avec le président Barack Obama. L'approbation du président est nécessaire pour que le projet puisse aller de l'avant. Le gouvernement canadien a critiqué à maintes reprises l'inaction de l'administration Obama.

PLUS:rc