NOUVELLES

JO-2014/Ski alpin - Géant: Ligety assure l'or

19/02/2014 08:00 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

L'Américain Ted Ligety a assumé son statut d'immense favori en remportant le slalom géant des Jeux de Sotchi, devant les Français Steve Missillier et Alexis Pinturault, médailles d'argent et de bronze à 48 et 64/100e, mercredi à Rosa Khoutor.

"Le géant, c'est ma discipline. Je me dois de gagner", avait déclaré +cap'tain+ Ted il y a deux jours, ravalant ses déceptions du super-combiné (12e) et du super-G (14e).

"C'est fait. J'ai tellement travaillé pour en arriver là", s'est exclamé Ligety peu après son succès.

Par rapport à nombres de ses victoires se comptant en secondes, l'Américain a certes vu les écarts se resserrer. Mais ce n'est qu'illusion, tant le crack de Park City, souverain sur le premier parcours, a contrôlé en seconde manche.

La prudence s'imposait sur une neige se liquifiant au soleil et au fil des passages, notamment dans les virages des deux ruptures de pente.

Avec trois représentants dans les dix premiers, la France a joué en équipe pour "essayer de mettre la pression sur Ligety", dixit Thomas Fanara, quatrième sur le premier parcours, à 1 sec 33 de l'Américain.

Dizième à l'issue de la première manche, mais à seulement 23/100e du troisième, le bon soldat Missilier a +envoyé+, comme il en pris souvent l'habitude. Jusqu'à présent, le Haut-Savoyard, jeune papa, n'avait pu transformer ses intentions en actes. Si ce n'est une fois, en Coupe du monde: troisième du slalom de Val d'Isère le 12 décembre 2010, le jour de ses 26 ans.

-Modestie-

Mais l'esprit olympique a soufflé sur la proverbiale modestie du désormais médaillé d'argent. Meilleur temps du second tracé, le skieur du Grand-Bornand a conservé le leadership jusqu'à l'arrivée de Ligety.

A s'en frotter les yeux: il était même devant son partenaire d'équipe Pinturault, le surdoué de 22 ans, dossard 1 et sixième chrono de la première manche. Une fois assurés chacun d'une médaille, les deux Français ont fêté le doublé.

"C'est incroyable. Après la première manche, c'était tellement serré que je pouvais y croire", a indiqué Missillier.

Avec Ligety et l'Autrichien Marcel Hirscher, quatrième à 94/100e, Pinturault a été régulièrement des podiums de géant cette saison. "Aujourd'hui, c'était une course vraiment particulière, avec de faibles écarts en première manche. Il fallait d'autant plus rester concentrés. Même dans ces conditions, c'est le plus fort qui l'a remporté", a estimé Pinturault.

"Evidemment, je ne suis pas satisfait. J'ai vraiment tout donné et essayé, mais quatrième, je l'étais déjà il y a quatre ans", a souligné Hirscher, double vainqueur de la Coupe du monde.

Après une série de dix géants toujours sur le podium, le Salzbourgeois en a été descendu au plus mauvais endroit.

Traceur du premier parcours, avec la volonté de limiter la suprématie de Ligety, sinon de le piéger, l'entraîneur français David Chastan n'a pas tout perdu.

Surprenant deuxième à l'issue la manche initiale, le seul à concéder moins d'une seconde (93/100e) à Ligety, le Tchèque Ondrej Bank s'est classé cinquième, à 1 sec 00. Un résultat inespéré avant la course, mais qui laisse sur sa faim le moustachu.

asc/el

PLUS:hp