NOUVELLES

Inde: trois hommes condamnés à mort pour le viol et le meurtre d'une jeune femme

19/02/2014 07:57 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Un tribunal de New Delhi a condamné à mort trois hommes pour l'enlèvement, le viol et le meurtre en 2012 d'une jeune femme de 19 ans dont le corps mutilé avait été retrouvé plusieurs jours après les faits, ont annoncé des médias indiens.

Cette décision visant trois hommes d'une vingtaine d'années intervient quelques mois après la condamnation à mort en septembre de quatre hommes pour le viol d'une étudiante dans la capitale indienne qui avait révulsé l'Inde et déclenché des protestations de masse fin 2012.

"La mort pour les trois", a déclaré le juge Virender Bhat, cité par l'agence Press Trust of India (PTI).

Le père de la victime, qui ne peut être cité selon la loi indienne, a salué ce jugement: "J'ai mené cette bataille seul pendant deux ans et cela a valu la peine", a-t-il dit à l'AFP.

Le gouvernement avait durci la législation sur les violences sexuelles en mars 2013 à la suite du mouvement de protestation survenu après la mort de l'étudiante victime d'un viol en réunion dans un bus à Delhi en décembre 2012 et décédée de ses blessures.

La législation permet désormais de condamner à mort les auteurs d'un viol quand la victime meurt ou est laissée dans un état végétatif.

Selon PTI, dans l'affaire de ce mercredi, la jeune femme de 19 ans, qui travaillait comme assistante dans une entreprise installée à Gurgaon (banlieue de Delhi) avait été entrainée dans une voiture près de chez elle en février 2012 avant d'être violée par les trois hommes.

De l'acide avait été répandu sur les yeux de la victime et une bouteille d'alcool brisée introduite dans ses organes génitaux, précise l'agence.

Son corps avait été retrouvé trois jours plus tard dans un village non loin de la capitale.

Cette décision intervient alors que le débat sur la peine de mort a été relancé en Inde par la décision de la Cour suprême mardi de commuer la condamnation à mort de trois hommes ayant participé à l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rajiv Gandhi.

pr/ef/ml

PLUS:hp