NOUVELLES

Discuter de sanctions contre Kiev est "déplacé", selon l'ambassadeur russe auprès de l'UE

19/02/2014 01:31 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Evoquer la possibilité de sanctions contre l'Ukraine est "au moins déplacé et en tout cas inopportun", a jugé mercredi l'ambassadeur de Russie auprès de l'UE Vladimir Chijov, dans des déclarations aux journalistes russes auxquelles l'AFP a eu accès.

M. Chijov a fait ces commentaires après que l'UE a annoncé que les ministres des Affaires étrangères des 28 devaient se réunir jeudi pour discuter d'éventuelles sanctions contre les responsables du regain de violence ayant coûté la vie à 26 personnes en Ukraine mardi.

"La question des sanctions dans la situation de confrontation aiguë et, en fait, de tentative de coup d'Etat et de changement forcé de pouvoir est au moins déplacé et, en tout cas, inopportun", a dit M. Chijov.

"Si l'Union européenne suit cette voie, cela signifiera qu'elle se met certainement du côté des forces qui essaient de renverser illégalement le gouvernement et le président qui ont été élus d'une manière démocratique", a-t-il ajouté.

"Les sanctions ciblées n'auront de toute façon pas un grand effet dans la situation actuelle. C'est une geste politique", a-t-il estimé.

S'ils se sont résolus à durcir le ton après des mois d'atermoiements, les Européens n'ont pas scellé d'accord sur des sanctions au cours d'une première réunion d'urgence de leurs ambassadeurs, mercredi.

D'éventuelles mesures qui seraient décidées jeudi par les ministres devraient dans tous les cas épargner pour le moment le président ukrainien Viktor Ianoukovitch afin de ne pas couper les ponts avec Kiev.

jri-cb/aje/bds

PLUS:hp