NOUVELLES

Deux milices lancent un ultimatum au gouvernement libyen

19/02/2014 09:52 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

TRIPOLI, Libye - Deux puissantes milices libyennes ont lancé un ultimatum au gouvernement mercredi, en lui donnant jusqu'à vendredi pour résoudre l'impasse politique qui paralyse le pays.

Les milices Al-Qaaqaa et Al-Sawaaq avaient tiré un premier coup de semonce, mardi, quand elles avaient ordonné aux parlementaires de résoudre leurs différends avant 21h, faute de quoi elles menaçaient de les arrêter.

Elles ont ensuite prolongé leur ultimatum jusqu'à vendredi, après une rencontre avec le représentant spécial de l'ONU, Tarek Mitri. Leur deuxième ultimatum réclame une «solution finale et radicale» à la crise, mais ne spécifie pas de conséquences en cas d'échec.

M. Mitri dit avoir rencontré les commandants des deux milices pour leur demander de donner une chance au dialogue politique, afin d'organiser des élections générales dès que possible. Il a prévenu que le recours à la force menacerait la stabilité de la Libye et le processus politique.

Le Parlement libyen est divisé entre les blocs islamistes et non-islamistes. Son mandat devait expirer ce mois-ci, mais une motion déposée par les islamistes a prolongé son mandat d'un an. Des élections anticipées doivent toutefois avoir lieu au printemps.

PLUS:pc