NOUVELLES

Cuba : lancement par l'opposition d'une campagne de réforme constitutionnelle

19/02/2014 02:36 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Une campagne populaire visant à une réforme constitutionnelle à Cuba va être lancée avec le soutien de divers groupes aux plans national et international, a annoncé mercredi à la presse le dissident cubain Manuel Cuesta Morua.

La campagne, qui vise à réunir les 10.000 signatures de soutien qui, selon la loi cubaine, autorisent le dépôt d'un projet de réforme à l'assemblée, cherchera un "consensus" entre trois des courants de l'opposition : ceux qui veulent restaurer la Constitution de 1940, ceux qui entendent réformer celle de 1976 et ceux qui font la promotion d'une nouvelle Constitution, a expliqué le dissident lors d'une conférence de presse.

"Il est plus important de changer la nature du pouvoir que de changer ceux qui exercent le pouvoir", a affirmé Manuel Cuesta en présentant sa campagne intitulée "Feuille de route : vers un changement constitutionnel".

Cette campagne, qui selon lui réunit plusieurs groupes d'opposition cubains, démarrera activement en mai avec des activités à Cuba, aux Etats-Unis (Floride et New Jersey), à Porto Rico et en Espagne.

En mai 2002, le Mouvement chrétien Libération, emmené par l'opposant Oswaldo Paya décédé en 2012, avait déposé au Parlement une initiative similaire, baptisée "Projet Varela" appuyée par plus de 10.000 signatures.

En réponse, le Parlement cubain avait adopté une réforme constitutionnelle affirmant comme "irrévocable" la nature socialiste du régime cubain.

"Le +Projet Varela+ date d'une autre époque, aujourd'hui nous pensons que les conditions sont meilleures pour que les citoyens appuient une initiative de ce type", a expliqué Manuel Cuesta.

Aucune opposition légale n'est autorisée à Cuba et les autorités considèrent généralement les opposants comme des "mercenaires" au service des Etats-Unis.

cb-jhd/hdz/bir

PLUS:hp