NOUVELLES

Blessures accidentelles: les femmes autochtones plus à risque

19/02/2014 04:40 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT
CP

TORONTO - Une nouvelle étude révèle que les taux de blessures par accidents sont plus élevés dans les communautés éloignées et à faible revenu comptant une majorité d'Autochtones.

Cette étude, réalisée par Statistique Canada, souligne que les différences étaient particulièrement importantes chez les femmes âgées de 20 à 44 ans.

Celles vivant dans des quartiers pauvres avec d'importantes populations autochtones étaient trois fois et demie plus à risque d'être hospitalisées en raison d'une blessure accidentelle que les femmes dans des quartiers pauvres comptant moins d'Autochtones.

Selon l'analyste de l'agence fédérale Evelyne Bougie, ce groupe semble être particulièrement vulnérable aux blessures accidentelles, mais l'étude n'était pas conçue de manière à en expliquer les raisons.

Les chutes, les accidents de véhicules motorisés et d'autres types d'événements sont considérés comme risquant d'entraîner des blessures qui auraient pu être évitées. Cela ne comprend pas les blessures découlant d'agressions, qui sont plutôt qualifiées d'intentionnelles.

Quant au taux d'hospitalisation pour des blessures accidentelles, il est de deux à trois fois plus élevé pour les communautés pauvres ayant une forte population autochtone. La différence est relativement similaire lorsqu'il est question des régions éloignées; dans ce cas, le taux de blessures accidentelles est d'environ deux fois supérieur.

Il est connu que les gens vivant dans des endroits éloignés sont habituellement davantage hospitalisés que ceux vivant dans des agglomérations urbaines. Mais d'autres facteurs sociaux ou médicaux pourraient contribuer à cette différence statistique, croit Mme Bougie, l'auteure de l'étude, avant de suggérer que d'autres travaux pourraient être nécessaires.

Les chercheurs ont utilisé des données fournies lors de l'octroi des congés aux patients des hôpitaux, de 2004-2005 à 2009-2010, ainsi que les informations du recensement général de 2006.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial