NOUVELLES

Bahreïn: un chiite condamné à mort pour le meurtre d'un policier

19/02/2014 05:47 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

Un tribunal de Bahreïn a condamné mercredi un manifestant chiite à la peine capitale et six autres à la perpétuité pour le meurtre d'un policier lors de heurts en février 2013 dans ce pays du Golfe, selon une source judiciaire.

Deux autres prévenus, jugés dans la même affaire, ont écopé respectivement de 6 et 5 ans de prison, a-t-on ajouté de même source.

Les prévenus ont été inculpés d'implication dans "le meurtre avec préméditation" d'un policier, tué, selon la police, par un cocktail Molotov lors de heurts avec des manifestants à Sahla, un village chiite près de Manama.

Les accusés ont plaidé non coupable et affirmé que leurs aveux leur avaient été extorqués sous la torture, selon des avocats de la défense.

Depuis le début des troubles qui secouent Bahreïn, des opposants ont été condamnés à mort mais leur peine a été commuée en détention à perpétuité, soit 25 ans de prison.

Ce petit pays du Golfe dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite qui réclame une monarchie constitutionnelle.

Face à la poursuite de ce mouvement, le pouvoir a alourdi l'an dernier les peines pour les auteurs de violences et introduit la peine de mort ou la prison à perpétuité en cas de morts ou de blessés.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 80 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

bur-lyn/tm/sw

PLUS:hp