NOUVELLES

Anderson content que Vic lui succède comme champion olympique en surf des neiges

19/02/2014 08:11 EST | Actualisé 21/04/2014 05:12 EDT

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Jasey Jay Anderson savait que ses chances de conserver le titre olympique acquis à Vancouver, il y a quatre ans, étaient minces. Tant qu'à être détrôné, se disait-il, aussi bien que ce soit par le Russe Vic Wild.

«Il n'y a rien qui me ferait plus plaisir que Vic me succède comme champion olympique. S'il y en a un qui le mérite, c'est lui. C'est un chic type», avait affirmé Anderson, à la suite de son élimination dans l'épreuve de slalom géant parallèle.

Peu de temps après, Wild a comblé Anderson ainsi que ses milliers de nouveaux compatriotes Russes, en gagnant la médaille d'or au Parc extrême Rosa Khutor. Il est le premier Russe médaillé d'or olympique en surf des neiges.

«Il ferait tout un pied de nez aux Américains qui l'ont rejeté, avait prétendu Anderson. C'est toute une histoire que la sienne. Je vous le dis, ça me donne mal à l'estomac juste d'en parler.»

Selon Anderson, Wild, âgé de 27 ans, a été victime d'une grave injustice de la part de l'Association de surf des neiges des États-Unis.

«Tu vas où tu es apprécié, où on va te fournir du soutien financier, et les Russes l'ont accueilli à bras ouverts», a-t-il élaboré.

Wild a pu facilement obtenir la citoyenneté russe en 2011 à titre d'époux de la surfeuse des neiges Alena Zarvazina, médaillée de bronze de l'épreuve féminine, samedi.

Wild et Zarvazina ne sont pas le premier couple médaillé olympique d'une même épreuve, hommes et femmes. En 2002, le Français Raphaël Poirée avait remporté une médaille de bronze et son épouse Norvégienne Liv Grete Poirée une d'argent, dans les épreuves de relais hommes et femmes en ski de fond.

PLUS:pc