NOUVELLES

Venezuela: le gouvernement appelle ses partisans à manifester

13/02/2014 10:23 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Le gouvernement vénézuélien a lancé jeudi un appel à des manifestations "contre la violence de l'opposition", rendue responsable des incidents meurtriers survenus mercredi en marge d'une marche d'étudiants et d'opposants.

La ministre de l'Information Delcy Rodriguez a lancé cet appel jeudi sur Twitter sous le mot d'ordre "le Venezuela uni contre le fascisme", terme habituellement employé par les autorités pour désigner le mouvement d'opposition.

Mme Rodriguez a ainsi appelé "tous les mouvements sociaux et le peuple" à manifester "contre la violence de l'opposition".

"Le projet de coup d'Etat sera déjoué une fois de plus", c'est exclamé de son côté le ministre du Tourisme Andres Izarra sur le site de micro-blogs, réitérant les accusations de tentative de renversement du gouvernement lancées la veille par le président Nicolas Maduro après les violences.

Mercredi, des manifestations de milliers d'étudiants et de militants de l'opposition protestant contre la vie chère, l'insécurité et les pénuries ont été organisées dans plusieurs villes du pays, dans la foulée d'un mouvement étudiant entamé il y a 10 jours en province.

La manifestation de Caracas, la plus importante depuis que Nicolas Maduro a succédé en mars à Hugo Chavez (1999-2013), s'est terminée par des incidents qui ont fait au moins trois morts par balles, dans des circonstances encore non clairement établies.

Les autorités ont également fait état de dizaines de blessés et d'environ 80 arrestations à travers le pays.

Nicolas Maduro a donné l'ordre mercredi soir de renforcer la sécurité dans les principales villes du Venezuela. "Il n'y aura pas de coup d'Etat au Venezuela, ayez-en la certitude absolue. La démocratie continuera, la révolution continuera", avait affirmé le président vénézuélien lors d'une allocution radio-télévisée.

jm/ag/mr

PLUS:hp