NOUVELLES

The Ultimate Fighter Nations - Canada vs. Australie: des «vacances» pour Patrick Côté

13/02/2014 11:06 EST | Actualisé 13/02/2014 11:07 EST
Josh Hedges/Zuffa LLC via Getty Images
LACHUTE, CANADA - OCTOBER 30: Team Canada coach Patrick Cote poses for a portrait on media day at the TUF Gym during filming of the TUF Nations television series on October 30, 2013 in Lachute, Quebec, Canada. (Photo by Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images)

Après avoir réservé le plus clair de son temps à diriger l’équipe canadienne lors de la sérié de téléréalité «The Ultimate Fighter Nations: Canada vs Australia», Patrick Côté peut maintenant penser à lui. Il s’envolera d’ailleurs sous peu pour une destination bien prisée des voyageurs: l’île de Phuket, en Thaïlande.

Toutefois, il ne s’agit pas de «vacances» comme l’entend le commun des mortels.

Côté (19-8) s’entraînera dans un camp de muay thaï (boxe thaïlandaise), le réputé gymnase Tiger Muay Thaï, afin de se préparer pour son duel face à l’entraîneur de l’équipe australienne, Kyle Noke (20-6-1), prévu le 16 avril à Québec.

«Je voyage toujours lors de mes camps d’entraînement afin de sortir de ma zone de confort. Dès fois j’allais à New York, d’autres fois à Boston. Cette fois-ci, je vais seulement aller légèrement un peu plus loin!», a expliqué l’ancien membre des Forces canadiennes recyclé en combattant d’arts martiaux mixtes (AMM).

«Je serai au Tiger Muay Thaï durant trois semaines, a-t-il continué. Je serai accompagné de mon entraîneur Kru Ash, de quelques partenaires d’entraînement et de mon physiothérapeute. Ce sera de l’entraînement… mais de petites vacances en même temps.»

Chose certaine, l’athlète au sobriquet de «The Predator» aura du temps pour peaufiner sa préparation, ce qui n’a pas été le cas dans son rôle d’entraîneur à «The Ultimate Fighter».

«C’était plus de travail que je l’imaginais, mais je le referais quand même n’importe quand, a-t-il confié. J’ai investi beaucoup de temps là-dedans, que ce soit pour étudier les Australiens ou pour mettre sur pied de bons entraînements. J’étais là pour que mes gars performent bien avant tout, mais représenter mon pays et l’UFC à la télé, c’est satisfaisant et ce qu’il y a de plus gros à part un championnat du monde!»

Retour à Québec

Ce sera un retour aux sources le 16 avril pour Patrick Côté, puisque c’est à Québec qu’il a débuté son périple en AMM.

«C’est spécial de retourner là-bas…je me rappelle mes premiers pas dans un gymnase d’AMM, au Team Union, quand j’étais plus orgueilleux que bon, s’est-il souvenu en ricanant. C’est aussi à Québec que j’ai fait mes premiers combats, avec TKO MMA et d’autres organisations un peu plus louches!»

Et même s’il se battra dans la Vieille Capitale, Côté n’y voit pas d’avantages, ni d’inconvénients.

«Oui le combat a lieu à Québec, mais en même temps, que ce soit à Québec, en Australie ou en Chine, on sera juste deux dans l’octogone et la tâche demeure la même», a-t-il analysé.

«Quant à mon adversaire, je ne vois pas où il peut me dominer, a-t-il ajouté. Il est un peu plus grand et plus gros, mais ne frappe pas beaucoup en combinaisons. Il a une lutte correcte, un bon sol, mais il casse quand il est dans le trouble.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Georges St-Pierre contre Johny Hendricks