NOUVELLES

Syrie: Paris demande la libération des hommes évacués de Homs

13/02/2014 12:45 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

La France a réclamé jeudi la libération des hommes arrêtés par les services de sécurité syriens à leur sortie de Homs, où se déroule depuis une semaine une opération d'évacuation de civils, en vertu d'un accord entre régime et rebelles sous l'égide de l'ONU.

"La France condamne l'arrestation par le régime syrien des personnes évacuées récemment de la ville de Homs. Ces civils doivent être libérés dans les plus brefs délais", a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.

"Ces arrestations et la violence répétée du régime mettent en péril la crédibilité du processus de Genève, et rendent particulièrement nécessaire l'adoption d'une résolution du Conseil de Sécurité sur la situation humanitaire en Syrie", a-t-il ajouté.

Les discussions entre régime et opposition syriens sont dans l'impasse à Genève, tandis qu'à New York Occidentaux et Russes discutent âprement d'un projet de résolution sur la situation humanitaire.

Jeudi, le régime syrien s'est voulu rassurant sur le sort des hommes arrêtés par les services de sécurité à Homs, où une opération d'évacuation de civils se déroule hors de la Vieille ville assiégée par le régime depuis 18 mois.

Le gouverneur, Talal Barazi, a annoncé à l'AFP que des hommes, actuellement interrogés par les services de renseignements après leur évacuation, seraient libérés, sans en préciser le nombre.

Selon M. Barazi, au total 390 hommes en âge de porter des armes avaient été arrêtés par les autorités syriennes à leur sortie des quartiers assiégés de Homs, et 111 d'entre eux ont déjà été libérés.

Au total depuis le 7 février, 1.417 personnes ont été évacuées du vieux Homs, en vertu d'un accord entre le régime syrien et les rebelles négocié par l'ONU. Il resterait 3.000 personnes dans ce réduit de 2 km2, en grande partie en ruines.

cf/prh

PLUS:hp