NOUVELLES

Racisme: Dilma Rousseff défend un footballeur brésilien hué au Pérou

13/02/2014 09:43 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

"L'épisode raciste" à l'encontre de Tinga, joueur brésilien et noir, lors d'un match de football au Pérou mercredi soir, est "lamentable", a déclaré jeudi la présidente du Brésil Dilma Rousseff, qui a rappelé l'engagement antiraciste du Mondial-2014.

"L'épisode raciste contre le joueur Tinga, de Cruzeiro, dans le match d'hier au Pérou, a été lamentable", a écrit Dilma Rousseff sur Twitter. "En sortant du match, Tinga a dit qu'il échangerait ses titres contre un monde d'égalité entre les races".

"C'est pourquoi aujourd'hui (jeudi), le Brésil entier est #solidaireavecTinga", poursuit-elle en utilisant un mot-clef. "J'ai convenu avec l'ONU et la Fifa que notre Coupe des coupes (son expression pour désigner le Mondial-2014, ndlr) sera aussi la Coupe contre le racisme. Parce que le sport ne doit jamais accueillir les préjugés".

Le milieu de terrain Tinga (36 ans) s'est plaint d'actes racistes de la part de supporteurs du club péruvien du Real Garcilaso lors d'un match de phase de groupes de la Copa Libertadores (équivalent sud-américain de la Ligue des champions européenne), perdu par son club de Cruzeiro 2-1, à Huancayo (centre du Pérou).

"J'ai joué en Allemagne (à Dortmund, ndlr), un pays où il y a parfois des actes hostiles, mais je n'y avais jamais vécu quelque chose de semblable, a dit le joueur aux médias brésiliens après la rencontre. Au début je pensais que c'étaient des huées normales. Mais j'ai vu ensuite que c'était du racisme".

ybl/ag/mhc

PLUS:hp