NOUVELLES

Nigeria: neuf soldats tués par Boko Haram

13/02/2014 12:10 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Neuf soldats nigérians ont été tués par des islamistes de Boko Haram qui ont pris en embuscade un convoi de l'armée dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté jeudi un responsable local et une source hospitalière.

Les soldats sont intervenus mercredi soir suite à un appel à l'aide dans le district de Madagali, dans l'Etat d'Adamawa, quand ils ont été bombardés par des insurgés à bord de camions 4x4 munis de canons antiaériens, selon Maina Ularamu, un membre du gouvernorat de l'Etat.

"Il y a eu d'importants affrontements hier soir entre les soldats et des hommes armés de Boko Haram", a déclaré M. Ularamu à l'AFP.

Les insurgés "ont pris en embuscade un convoi militaire" qui se rendait dans le village d'Izhe pour empêcher une attaque programmée, a-t-il ajouté.

L'Etat d'Adamawa est un des trois Etats du Nord-Est sous le coup d'un état d'urgence depuis mai, dans le but de mettre fin à l'insurrection islamiste qui a fait des milliers de morts depuis 2009.

Une source du centre médical fédéral de Yola, la capitale de l'Etat, a déclaré à l'AFP avoir "reçu neuf corps de soldats de l'armée (mercredi) soir provenant du district de Madagali".

Selon M. Ularamu, les affrontements qui ont suivi l'embuscade ont fait "des victimes des deux côtés", mais il n'a pas pu donner de chiffres.

Mardi, au moins 43 personnes avaient péri dans l'Etat voisin de Borno, au cours de deux attaques attribuées aux insurgés islamistes.

Boko Haram revendique la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman, contrairement au Sud, principalement chrétien.

abu-bs/cdc/

PLUS:hp