NOUVELLES

L'évacuation des résidents de Homs reprendra vendredi

13/02/2014 05:26 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

En Syrie, le gouverneur de la ville de Homs a annoncé jeudi la prolongation de trois jours de la trêve humanitaire qui a permis, depuis vendredi dernier, l'évacuation de plus de 1400 personnes coincées dans la vieille ville.

Le gouverneur, Talal Al Barazi, a déclaré que le cessez-le-feu était prolongé pour permettre aux résidents encore à Homs d'être déplacés. Rappelons que Homs a subi un siège de plus de 600 jours, plongeant la population dans une situation humanitaire désastreuse. Un accord, conclu entre le régime syrien et les rebelles et négocié par l'ONU, avait finalement rendu possible cette évacuation.

En vertu de cette prorogation annoncée jeudi, donc, les évacuations pourront se poursuivre du 14 au 16 février.

Pendant ce temps, à Genève, les parties tentent péniblement de trouver une solution plus durable à la crise syrienne.

Résolution russe

Fermement opposée au projet de résolution sur la situation humanitaire en Syrie déposé par les pays occidentaux au Conseil de sécurité de l'ONU, la Russie a présenté jeudi son propre texte.

La résolution russe au Conseil de sécurité de l'ONU reprend les grandes lignes du projet occidental en ce qui concerne l'acheminement d'aide humanitaire d'urgence dans les zones syriennes particulièrement touchées par le conflit. Toutefois, elle ajoute des dispositions sur « la lutte contre le terrorisme », fer de lance de Moscou.

« La résolution démontre notre vision du rôle que peut jouer le Conseil de sécurité s'il souhaite soutenir une solution au problème et ne pas dresser un camp contre l'autre », a expliqué le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov.

La résolution sera débattue dès jeudi, puisque la délégation russe a convoqué une réunion des cinq ambassadeurs représentant les membres permanents du Conseil de sécurité. Toutefois, les négociations vont sans doute se poursuivre jusqu'à la semaine prochaine.

PLUS:rc