NOUVELLES

L'Industrielle Alliance espère de meilleures conditions météorologiques

13/02/2014 09:33 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les dirigeants de l'Industrielle Alliance (TSX:IAG) espèrent recevoir un coup de pouce de Dame Nature en 2014, ce qui éviterait à l'assureur québécois de devoir réviser à la hausse ses primes de polices d'assurance pour l'habitation ainsi que les véhicules.

Le quatrième assureur de personnes au Canada se dit satisfait de sa performance financière au cours de la dernière année, sauf pour son secteur de l'assurance habitation.

«Après une année 2012 exceptionnelle, nous avons essuyé une perte dans trois trimestres sur quatre en raison des conditions météorologiques», a expliqué jeudi René Chabot, vice-président principal et actuaire en chef.

Il a fait référence à des épisodes de vents violents dans certaines régions du Québec en novembre ainsi qu'à de fortes précipitations qui ont provoqué des refoulements dans plusieurs résidences de la province au cours de la saison estivale.

Questionné par les analystes, à l'occasion d'une conférence téléphonique concernant les résultats trimestriels de l'Industrielle Alliance, M. Chabot a entrouvert la porte à une révision à la hausse des primes des polices d'assurance.

«L'année 2013 a été vraiment différente des autres années, a observé M. Chabot. Nous révisions toujours nos prix dans ce secteur alors s'il devait y avoir une tendance en ce qui a trait aux conditions météorologiques, ça pourrait se refléter dans nos prix.»

Néanmoins, les conditions météorologiques variantes n'ont pas empêché l'assureur établi à Québec de réaliser de bons résultats au quatrième trimestre qui s'est terminé le 31 décembre dernier.

Le bénéfice net de l'Industrielle Alliance a été de 91,1 million $, ou 91 cents l'action, en progression de 26 pour cent comparativement à 72,1 millions $, ou 76 cents par action, au trimestre correspondant de 2012.

Ce résultat comprend une provision de 4,6 millions $, ou cinq cents par action, prise pour les coûts de restructuration associés à l'acquisition de Jovian Capital Corporation.

Le secteur de l'assurance individuelle a enregistré une progression marquée de 10,1 millions $, ou 10 cents l'action, au quatrième trimestre.

Les revenus de la société ont totalisé 1,8 milliard $, soit une progression de cinq pour cent par rapport à la même période l’an dernier.

Pour l'exercice 2013, le bénéfice net de l'assureur québécois a été de 349,9 millions $, ou 3,57 $ l'action, en hausse de 15 pour cent par rapport à 303,6 millions $, ou 3,22 l'action, en 2012.

Le président et chef de la direction de l'Industrielle Alliance, Yvon Charest, estime que cette performance est parmi les «meilleures» de l'histoire de l'assureur.

«L'augmentation du bénéfice du secteur de l'assurance individuelle et l'apport considérable des secteurs moins exigeants en capital, de pair avec une conjoncture économique plus favorable nous ont permis d’enregistrer une forte croissance du bénéfice sur 12 mois», a souligné M. Charest.

M. Chabot estime également que la situation financière de l'assureur québécois lui permettrait de traverser une période plus difficile.

«Notre marge de manoeuvre financière se situe bien en deçà des limites prévues pour une société comme la nôtre et nos provisions et notre ratio de solvabilité peuvent absorber un repli considérable des marchés». a-t-il souligné.

Les résultats financiers de l'Industrielle Alliance ont incité ses dirigeants à augmenter de six pour cent le dividende trimestriel, à 26 cents par action ordinaire. Le versement sera effectué le 17 mars aux actionnaires inscrits le 28 février.

L'action de l'assureur québécois a avancé de 1,64 $, soit 3,7 pour cent, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 46,04 $.

PLUS:pc