NOUVELLES

L'est des Etats-Unis engourdi sous un épais manteau de neige

13/02/2014 12:53 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Un épais manteau de neige a engourdi jeudi une grande partie de l'Est des Etats-Unis, conséquence d'une nouvelle tempête hivernale qui a provoqué la fermeture d'écoles et d'administrations, obligeant les habitants à s'armer de pelles.

Ce nouvel épisode d'un hiver particulièrement rude pour l'Est américain avait dans un premier temps touché dès mercredi la Géorgie, la Caroline du Sud et la Caroline du Nord, avant de remonter vers le nord du pays. Selon les médias américains, près de 800.000 foyers et entreprises étaient toujours privés d'électricité jeudi, principalement dans ces Etats du sud-est.

Selon le site spécialisé FlightAware.com, plus de 6.000 vols avaient été annulés jeudi vers 12H30 (17H30 GMT) en direction ou au départ des Etats-Unis. Au moins 3.700 l'avaient été mercredi.

Le transporteur ferroviaire Amtrak a également suspendu le passage de ses trains sur certaines voies dans le nord-est.

A Washington, la circulation était rendue extrêmement difficile par la trentaine de centimètres de neige tombée au cours de la nuit. Dans la ville voisine de Frederick, dans le Maryland, la couche approchait les 50 centimètres.

Les artères desservant le centre-ville étaient jeudi matin quasi-vides, la neige ayant laissé place dans la matinée à une pluie verglaçante, dans l'attente d'un nouvel épisode neigeux en soirée.

Ecoles, administrations, boutiques étaient pour la plupart fermées. Les bus ne circulaient pas. En raison de la météo, le vice-président Joe Biden a renoncé à un déplacement dans le Maryland, Etat voisin de Washington, et le briefing quotidien de la Maison Blanche a été annulé.

Des habitants s'étaient armés de pelles pour déblayer leur voiture, quand d'autres avaient ressorti leurs skis pour se déplacer sur le Mall, la grande esplanade au centre de la capitale.

A New York, où s'achevait jeudi la Fashion week, il a également neigé en abondance jeudi matin. Un avis de tempête de neige y a été décrété jusqu'à vendredi 06H00 (11H00 GMT): quelque 30 cm de neige sont attendus d'ici là.

- Collecte des ordures suspendue -

Les chasse-neige ont tourné toute la nuit à Manhattan, mais la neige restée sur les avenues promettait de compliquer les derniers défilés de la Semaine de la mode new-yorkaise.

"Prendre les transports en commun reste la meilleure option", a conseillé le maire de la ville Bill de Blasio lors d'un point de presse. La collecte des ordures a été suspendue "pour que les employés de l'assainissement se consacrent à la neige".

Si les écoles catholiques de New York étaient fermées, les établissements publics étaient en revanche ouverts.

Le National Weather Service (NWS) avait mis en garde depuis plusieurs jours contre un "dôme gigantesque" de courants d'air froid venus de l'Arctique devant s'installer sur la partie est des Etats-Unis, créant une "tempête glaciale" susceptible de "paralyser" de nombreux Etats. "Les accumulations de glace seront incroyables, si ce n'est historiques", avait souligné le NWS.

Jeudi, celui-ci soulignait que la tempête allait poursuivre sa remontée vers le nord-est des Etats-Unis au cours de la journée et le lendemain.

Selon un décompte établi par CNN, la tempête a fait au moins 10 morts, la plupart dans des accidents de la route.

Le président Barack Obama avait déclaré mercredi l'état d'urgence dans 45 comtés de Géorgie et en Caroline du Sud, une décision qui permet aux services fédéraux chargés des situations d'urgence d'y opérer.

En Caroline du Nord, où la météo est habituellement plus clémente, les chutes de neige ont notamment entraîné des difficultés importantes sur les routes. Le gouverneur de l'Etat Pat McCrory avait pourtant mis en garde ses administrés, les enjoignant à ne pas sortir, quitte à dormir sur leur lieu de travail.

Il y a deux semaines, la Géorgie avait déjà subi une première tempête de neige, une rareté dans cet Etat du Sud. La gestion par les autorités de celle-ci avait été fortement critiquée, des centaines d'écoliers ayant été contraints de dormir dans leur école en raison des routes bloquées.

M. Obama a également assuré que la Fema, chargée des situations d'urgence, avait mis en place un centre de coordination nationale à Washington, ainsi qu'un centre régional équivalent à Atlanta.

bur-mdm-are/bdx

PLUS:hp