NOUVELLES

Le naufragé du Pacifique reste hospitalisé pour récupérer mentalement

13/02/2014 01:10 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Le naufragé salvadorien José Salvador Alvarenga, qui affirme avoir dérivé 13 mois seul dans l'océan Pacifique, restera hospitalisé jeudi pour favoriser sa récupération mentale, a indiqué l'AFP le directeur de l'hôpital de Santa Tecla.

"M. Alvarenga ne sort pas aujourd'hui (jeudi), il suit un processus de récupération de sa santé mentale", a déclaré Yeerles Ramirez, directeur de l'hôpital public San Rafael, à une dizaine de km de la capitale San Salvador, où le rescapé est arrivé mardi soir.

D'après M. Ramirez, Jose Alvarenga suit "les directives" du personnel spécialisé qui évalue son état de santé mentale et déterminera quand il sera en mesure de quitter l'hôpital.

Le naufragé a assuré mercredi aller bien mais a demandé à ce qu'on "le laisse tranquille", afin de pouvoir récupérer.

Peu après son arrivée à l'hôpital mardi soir, il avait reçu la visite de ses parents ainsi que de sa fille âgée de 14 ans, qu'il n'avait pas vus depuis huit ans. Ces derniers le croyaient mort jusqu'à sa réapparition le 30 janvier sur la côte des îles Marshall, dans le Pacifique.

Selon son récit, qui laisse dubitatifs certains spécialistes, José Salvador Alvarenga, 37 ans, a erré en mer pendant 13 mois suite à une avarie de moteur survenue en décembre 2012 sur son petit bateau de pêche au large du Chiapas, au sud du Mexique, pays où il s'est établi il y a 15 ans.

Il est réapparu fin janvier aux îles Marshall, à 12.500 km de son point de départ, en haillons, amaigri, barbu et les cheveux longs, les genoux éraflés, affirmant aux médias locaux avoir survécu en mangeant des oiseaux, des poissons et en buvant du sang de tortue ainsi que son urine.

cmm/mis/yow/hdz/mr

PLUS:hp