NOUVELLES

Le Canada termine au pied du podium au relais par équipes de luge

13/02/2014 12:47 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Le Canada a connu une autre déception, jeudi, en terminant au pied du podium à l'épreuve de relais par équipe aux Jeux olympiques de Sotchi.

L'Allemagne a poursuivi sa domination des épreuves de luge cette semaine. L'équipe formée de Natalie Geisenberger, Felix Loch et du duo formé de Tobias Wendl et Tobias Arlt a complété la course en deux minutes et 45,649 secondes pour décrocher la médaille d'or. Il s'agit d'une 31e médaille d'or en luge pour l'Allemagne, si on remonte au temps où la nation était séparée entre l'Est et l'Ouest.

C'est la deuxième fois que l'Allemagne balaie toutes les épreuves de luge aux Jeux olympiques d'hiver. Les Allemands avaient également accompli l'exploit à Nagano en 1998.

Loch a remporté l'or chez les hommes, Geisenberger a fait de même chez les femmes tandis que Wendl et Arlt l'ont emporté en biplace.

La Russie a terminé deuxième, une seconde derrière les Allemands. La Lettonie a mérité le bronze.

C'est donc une déception pour l'équipe canadienne, formée d'Alex Gough, Samuel Edney et de la paire Tristan Walker/Justin Snith, qui aspirait à remporter une médaille dans cette épreuve. Le Canada a accusé un déficit de près de deux secondes sur les vainqueurs, en vertu d'un chrono de 2:47,395. Il a tout de même devancé respectivement l'Italie et les États-Unis.

«Je me sens terriblement mal d'avoir été incapable de compléter le travail», a commenté Edney, en dépit.

«C'est très difficile à accepter, mais je suis très fier de ce que j'ai accompli cette année, comme par exemple l'obtention de la médaille d'argent au relais par équipes lors des championnats du monde de luge en 2013», a tempéré Snith.

Le relais par équipe, qui prévoit l'utilisation de trois luges — une pour l'épreuve individuelle féminine, une autre pour la masculine et une biplace —, est une nouvelle discipline qui a été insérée pour la première fois dans le programme olympique à Sotchi. Les athlètes frappent un coussin à la fin du parcours, et un portillon s'ouvre instantanément au haut de la piste pour permettre à un coéquipier de s'élancer à son tour.

PLUS:pc