NOUVELLES

Italie: le premier ministre Enrico Letta démissionne

13/02/2014 08:31 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

ROME - Le premier ministre italien Enrico Letta a annoncé jeudi sa démission, après qu'un rival au sein de sa formation politique ait retiré son appui au gouvernement de coalition qu'il dirigeait depuis 10 mois.

M. Letta a indiqué qu'il remettra sa démission au président italien vendredi. Il a évoqué le vote très défavorable dont il a été victime jeudi, de la part des membres du Parti démocratique.

Quelques heures plus tôt, le chef de la formation politique, le maire de Florence Matteo Renzi — qui manoeuvre depuis des mois pour obtenir le poste de premier ministre — avait déclaré que l'heure avait sonné pour une Italie paralysée économiquement et instable politiquement de connaître un «changement radical».

Le président Giorgio Napolitano, qui s'opposait farouchement à une nouvelle élection, pourrait encore demander à M. Letta de tenter de remporter un vote de confiance au parlement. Cela rendrait la législature, plutôt que le Parti démocratique, responsable du sort du premier ministre. Les chances de M. Letta de remporter un tel vote seraient toutefois minces, maintenant que le Parti démocratique — le partenaire principal de la coalition — ne lui fait plus confiance.

M. Napolitano demanderait ensuite à M. Renzi de former une nouvelle coalition suffisamment solide pour être en mesure de gouverner, de manière à pouvoir adopter rapidement des réformes électorales, économiques et autres.

M. Renzi se présente comme une bouffée d'air frais sur la scène politique italienne. Il pourrait devenir le politicien le plus puissant depuis Silvio Berlusconi, l'ancien premier ministre qui fait maintenant face à de multiples problèmes judiciaires.

On ne sait toutefois pas comment le coup de force de M. Renzi sera perçu par l'électorat italien. Le principal intéressé a lui-même reconnu qu'il risque de se «brûler».

Les Italiens pourraient être irrités de ne pas avoir eux-mêmes choisi le prochain chef de leur gouvernement. M. Letta n'avait jamais brigué les suffrages, mais il avait été recruté par M. Napolitano pour mettre fin à des semaines de paralysie politique.

Le dernier candidat élu au poste de premier ministre a été M. Berlusconi en 2008. Il a démissionné en 2011. Mario Monti et M. Letta lui ont depuis succédé.

PLUS:pc