NOUVELLES

Entente dans le caoutchouc: les USA infligent une amende à Bridgestone

13/02/2014 01:11 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Les autorités américaines ont infligé une amende de 425 millions de dollars au groupe nippon Bridgestone pour entente sur les prix de composants en caoutchouc, ont-elles annoncé jeudi dans un communiqué.

Le fabricant de pneus, qui a plaidé coupable, a accepté de payer l'amende.

D'après le département de la Justice (DoJ), Bridgestone a reconnu avoir pris part à un système d'entente pour fixer les prix des systèmes anti-vibratoires en caoutchouc, qu'il a vendus à des constructeurs japonais installés aux Etats-Unis et à leurs fournisseurs.

Parmi eux, le ministère cite Toyota, Nissan, Fuji Heavy Industries, Suzuki, Isuzu.

Bridgestone a aussi accepté de collaborer avec les autorités américaines sur des enquêtes en cours, est-il ajouté dans le communiqué.

Les autorités américaines expliquent que l'amende est lourde parce que Bridgestone, qui avait déjà été condamné à payer 28 millions de dollars pour cartel sur les prix des tuyaux sous-marins, avait omis à ce moment-là de révéler son rôle dans l'affaire actuelle. Un manquement qui constitue, selon elles, un facteur aggravant.

L'accord doit encore être approuvé par un juge, est-il précisé.

pmh-lo/soe/are

PLUS:hp