NOUVELLES

Dopage - Le dossier Asafa Powell reporté au 26 février

13/02/2014 05:52 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

L'examen par l'agence jamaïcaine antidopage (Jadco) du dossier visant l'ancien recordman du monde du 100 m Asafa Powell, contrôlé positif à un stimulant en juin 2013, a repris mercredi à Kingston pour être aussitôt reporté au 26 février.

Le sprinter jamaïcain de 31 ans, champion olympique du 4X100 m à Pékin en 2008 aux côtés d'Usain Bolt, avait été lui même entendu par la commission de discipline de la Jadco le 14 janvier, puis son entourage avait témoigné le lendemain.

A la reprise de l'audition devant la Jadco, mercredi, l'avocat d'Asafa Powell a obtenu un nouveau report de l'examen de l'affaire, au 26 février, après avoir souligné l'impossibilité actuelle d'entendre Christiane Ayotte, directrice d'un laboratoire antidopage de Montréal (Canada), celle-ci étant mobilisée aux jeux Olympiques d'hiver de Sotchi.

Mme Ayotte est citée dans un rapport d'un laboratoire américain, rapport demandé par la défense d'Asafa Powell pour tenter de prouver si l'oxilofrine, ce stimulant apparenté à l'éphédrine détecté chez l'athlète jamaïcain, était ou non présent dans le complément alimentaire utilisé par le sprinter.

Lors de son audition, le 14 janvier, Asafa Powell avait chargé son préparateur physique, Christopher Xuereb. Le matin du contrôle positif, celui-ci lui aurait demandé de doubler la dose du complément alimentaire qu'il prenait alors.

str/js/ol/mhc

PLUS:hp