NOUVELLES

Des lycéens israéliens réclament une colonie dans le secteur ultrasensible d'E1

13/02/2014 11:58 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Des milliers de jeunes israéliens radicaux ont manifesté jeudi pour réclamer la construction d'habitations pour des colons dans le secteur très controversé d'E1, qui relie Jérusalem-Est à la Cisjordanie.

Selon la police, plus de 6.000 personnes, essentiellement des adolescents, ont manifesté entre la colonie de Maalé Adoumim et la zone E1, une bande de terrain jouxtant Jérusalem-Est.

"Kerry = persona non grata", proclamait une banderole en référence au secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui tente actuellement de pousser Israéliens et Palestiniens vers un accord de paix.

Israël envisage des constructions dans le secteur E1 depuis le début des années 1990, mais face à la forte pression internationale, rien n'a encore été fait. Un projet de 1.200 logements, dévoilé en décembre 2012, a provoqué la colère des Etats-Unis et a été rapidement bloqué.

Selon les Palestiniens, des constructions israéliennes dans le secteur E1 couperaient en deux la Cisjordanie et compromettraient la viabilité d'un Etat palestinien.

"Nous tiendrons la promesse de construire dans E1", a cependant assuré aux manifestants le ministre du Logement, Uri Ariel, membre du parti nationaliste religieux et pro-colons Foyer juif.

En janvier 2013, 200 militants palestiniens avaient installé un camp de protestation dans le secteur E1 pour attirer l'attention des médias et de la communauté internationale sur les projets israéliens dans cette zone.

jjm/hmw/al/fcc/vl

PLUS:hp