NOUVELLES

Chine: spéculations après un accident de Ferrari en évoquant un autre

13/02/2014 06:26 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Un homme de 21 ans a eu un grave accident à Pékin au volant d'une Ferrari, tuant l'un de ses passagers et en blessant un autre, selon la presse chinoise de jeudi, ce fait divers évoquant un embarrassant scandale pour le pouvoir en 2012.

Les photographies de la carcasse accidentée de la voiture de sport étaient très commentées sur l'internet.

Selon le Quotidien du soir de Pékin, la sortie de route de la Ferrari 458 s'est produite tôt jeudi sur la voie rapide menant à l'aéroport de la capitale.

Le conducteur s'en est sorti avec un bras cassé, a indiqué le journal, sans préciser les identités des occupants du véhicule.

Les internautes n'ont pas mis longtemps à effectuer des comparaisons avec un précédent accident d'une Ferrari à Pékin, qui s'était transformé en une affaire très gênante pour le Parti communiste, car elle avait impliqué le fils de Ling Jihua, un proche du président de l'époque, Hu Jintao.

Le 18 mars 2012 à l'aube, cet homme âgé d'une vingtaine d'années avait trouvé la mort dans son luxueux bolide. A ses côtés se trouvaient deux jeunes femmes, grièvement blessées dans la collision. L'une était nue, l'autre à demi dévêtue.

Les autorités ont tout fait pour tenter d'étouffer ce scandale, allant jusqu'à censurer sur l'internet le mot "Ferrari".

Malgré ce black-out, les internautes avaient été nombreux à se demander comment le fils d'un haut cadre du Parti avait pu s'offrir une voiture à plus de 600.000 euros.

La vaste majorité de la population chinoise est convaincue que la nomenklatura communiste du régime bénéficie d'une vie dorée et de nombreux privilèges, dans un climat d'impunité malgré l'opération anticorruption menée par le numéro un, Xi Jinping.

nc-seb/jh

PLUS:hp