NOUVELLES

Campagne pour sauver un étudiant pakistanais dans le coma aux Etats-Unis

13/02/2014 08:54 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Des proches d'un étudiant pakistanais plongé dans le coma aux Etats-Unis à la suite d'un accident de voiture hors normes ont lancé une collecte de fonds sur internet pour payer des soins vitaux que l'assureur américain refuse de payer, ont-ils indiqué jeudi.

Muhammad Shahzaib Bajwa, 20 ans, a été hospitalisé en novembre après que la voiture dans laquelle il circulait avec des amis a percuté un cerf sur une route entre Minneapolis et l'Université Wisconsin-Superior, où il étudiait l'anthropologie pour un semestre.

Les bois du cervidé ont transpercé les joues et cassé le nez de l'étudiant qui était toujours en mesure de parler sur le lieu de l'accident. Mais une fois arrivé à l'hôpital, il a subi une hémorragie suivie d'une crise cardiaque avant de sombrer dans le coma, a expliqué son frère Shahraiz qui s'est rendu à son chevet.

Ce qui devait être pour le jeune Pakistanais un séjour agréable dans un campus universitaire du nord des Etats-Unis a tourné au cauchemar kafkaïen, la compagnie d'assurance refusant de payer la facture totale de ses soins et pressant sa famille de le rapatrier, comateux, au Pakistan après l'échéance de son visa le 28 février.

"Ma mère ne signera pas pour ça, ce serait comme si elle tuait son fils de ses propres mains", car Muhammad risque de ne pas survivre au vol de 24 heures, avec les transits, entre les Etats-Unis et le Pakistan, a déclaré à l'AFP Shahraiz.

Un hôpital de Duluth, au Minnesota, a déjà prodigué l'équivalent de 350.000 dollars américains de soins à l'étudiant. Mais la police d'assurance de ce dernier ne couvre qu'un maximum de 100.000 dollars, somme que l'assureur veut utiliser pour payer son rapatriement.

Les proches de Muhammad ont donc lancé une campagne de financement sur internet pour récolter de quoi le maintenir dans un service de soins spécialisé aux Etats-Unis. En fin de journée jeudi, ils avaient amassé 19.000 dollars via le site www.gofundme.com.

Le Département d'Etat américain a assuré aux autorités du Pakistan que le visa de Muhammad serait prolongé "sans problème" si sa famille, établie à Faisalabad, au Pendjab (centre), trouvait les fonds pour payer ses soins, a déclaré une porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères à Islamabad.

Au Pakistan, Muhammad est inscrit à la prestigieuse université de Lahore pour le Management (LUMS) où il est connu comme un militant progressiste ayant cofondé la première association féministe du campus, a dit à l'AFP un de ses professeurs, Nida Kirmani.

"C'était un de mes meilleurs étudiants, il luttait pour la justice sociale et n'hésitait pas à prendre cause pour le féminisme, ce qui est plutôt rare au Pakistan", a-t-elle confié.

ia-wh-ks-mmg/gl/emd/mr

PLUS:hp