NOUVELLES

USA: une nouvelle tempête prive de courant des centaines de milliers de foyers

12/02/2014 06:55 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

Des centaines de milliers de foyers américains étaient privés d'électricité mercredi soir dans le sud-est du pays, victimes d'une nouvelle tempête hivernale, qui devrait entraîner des chutes de neige très importantes dans tout l'est des Etats-Unis.

Le président américain Barack Obama a déclaré mercredi l'état d'urgence dans 45 comtés de Géorgie et en Caroline du Sud, deux Etats du sud-est des Etats-Unis, une décision qui permet aux services fédéraux chargés des situations d'urgence d'y opérer.

Dans ces Etats, où d'importantes chutes de neige ont notamment entraîné des difficultés majeures sur les routes, au moins 370.000 foyers étaient privés d'électricité mercredi en fin de journée, selon un décompte effectué par l'AFP auprès de trois compagnies locales.

La tempête de neige, qui pourrait être selon les services météo la plus importante d'un hiver déjà riche en événements similaires, a commencé à faire ressentir ses effets dans la nuit de mardi à mercredi dans le sud-est du pays. Elle devrait progressivement remonter vers le nord du pays, et atteindre notamment la capitale Washington --où plusieurs auditions prévues pour jeudi au Sénat ont été annulées-- dans la nuit de mercredi à jeudi.

Il y a deux semaines, la Géorgie avait déjà subi une forte tempête, dont la gestion par les autorités avait été fortement critiquée, des centaines d'écoliers ayant été contraints de dormir dans leur école en raison des routes bloquées.

M. Obama a également assuré que la Fema, chargée des situations d'urgence, avait mis en place un centre de coordination de réponse nationale à Washington, ainsi qu'un centre régional équivalent à Atlanta, tenant à disposition générateurs, repas, eau et couvertures à Augusta, en Géorgie.

"Des chutes de neige sont attendues et devraient rendre les déplacements dangereux", a annoncé pour sa part le National Weather Service dans un communiqué mercredi, conseillant de ne se déplacer qu'en cas d'absolue nécessité: "Si vous devez prendre la route, prévoyez une lampe de poche en plus, ainsi que de l'eau et de la nourriture dans votre véhicule".

- Vols annulés à Atlanta -

La météo peu clémente cette semaine aux Etats-Unis a entraîné l'annulation de près de 7.000 vols à travers le pays, selon les médias américains, tandis que des milliers d'autres risquaient d'être perturbés dans les jours à venir en raison de la tempête.

L'aéroport international Hartsfield-Jackson de la capitale de la Géorgie, Atlanta, le plus important au monde en termes de trafic, a annulé mercredi la quasi-totalité de ses 2.500 vols (départs et arrivées) quotidiens, rapportait le journal Atlanta Herald Constitution.

Le National Weather Service met en garde depuis plusieurs jours contre un "dôme gigantesque" de courants d'air froid venus de l'Arctique devant s'installer sur la partie est des Etats-Unis, créant une "tempête glaciale" susceptible de "paralyser" de nombreux Etats, depuis la Géorgie et la Caroline du Sud jusqu'aux régions les plus au nord du pays.

"Les accumulations de glace seront incroyables, si ce n'est historiques", a souligné le National Weather Service, ajoutant que jusqu'à 30 cm de neige pourraient tomber sur les Etats de La Nouvelle-Angleterre jeudi.

Dans certaines parties de la Géorgie, qui connaît rarement le gel et les températures glaciales, les chutes de neige risquaient d'atteindre jusqu'à 25 cm ou plus.

Pour éviter le même scénario qu'il y a deux semaines, le gouverneur de Géorgie Nathan Deal a déclaré dès mardi l'état d'urgence et déployé une armada de camions pour saler les routes avant l'arrivée de la tempête.

En plus de l'aide apportée par la Fema, plusieurs localités de la région préparaient des abris d'urgence dans des églises ou des centres de loisirs, afin que la population puisse s'abriter au chaud en cas de coupures de courant.

Plusieurs Etats ont déclaré l'état d'urgence afin de pouvoir mieux déployer leurs ressources en cas de besoin.

L'hiver est rude cette année aux Etats-Unis, et a parfois des conséquences inattendues: la société ADP a ainsi assuré la semaine dernière que les mauvaises conditions climatiques avaient nui à la croissance de l'emploi. Les prix du pétrole ont au contraire été portés à la hausse en partie en raison du froid inhabituel et de la succession des tempêtes.

bur-mdm/are

PLUS:hp