NOUVELLES

Une nouvelle tempête hivernale frappe le sud des États-Unis

12/02/2014 09:40 EST | Actualisé 14/04/2014 05:12 EDT

ATLANTA - La deuxième tempête hivernale en deux semaines à frapper le sud des États-Unis peu habitué à de telles conditions a recouvert de glace routes, arbres et lignes électriques, mercredi, causant des pannes pour près d'un demi-million de domiciles et d'entreprises.

Au moins neuf décès sur les routes dans la région ont été attribués aux conditions météorologiques difficiles, dont trois personnes tuées lors de la sortie de route et de l'incendie d'une ambulance au Texas. Près de 3300 vols au pays ont été annulés.

Environ deux centimètres de verglas étaient attendus en certains endroits.

Comme il l'avait fait pour des secteurs de la Géorgie, le président Barack Obama a déclaré la Caroline du Sud zone sinistrée, ouvrant la voie à de l'aide fédérale.

La tempête n'a pas causé des ravages sur les voies rapides à Atlanta comme ceux subis lors du précédent épisode — surtout parce que les gens ont appris leurs leçons et sont restés à l'écart cette fois.

Avant même les premières chutes de neige et de grésil, les écoles du secteur avaient annoncé qu'elles seraient fermées, mardi et mercredi. Plusieurs entreprises ont aussi fermé leurs portes.

Le portrait était bien différent de celui du 28 janvier dernier, alors que la chute de moins de huit centimètres de neige avait contraint des milliers d'enfants à passer la nuit dans les écoles et bon nombre d'automobilistes à abandonner leur véhicule dans le trafic.

La tempête se dirigeait tard mercredi vers le nord, menaçant d'apporter plus de 30 centimètres de neige dans les États du centre du littoral de l'Atlantique et dans le nord-est.

À Atlanta, la Garde nationale avait été mobilisée, si jamais des évacuations devaient être nécessaires, et plus de 70 abris d'urgence sont prêts.

Le maire d'Atlanta, Kasim Reed, avait prévenu que la région métropolitaine et tout l'État de la Géorgie doivent s'attendre à un épisode de verglas très inhabituel. Pour sa part, le Service météorologique des États-Unis a déclaré que cette tempête est un «événement aux proportions historiques», avant d'utiliser des adjectifs comme «catastrophique» et «paralysant».

PLUS:pc